«La loi n’a pas été respectée dans la mesure où délibérément, des conseillers de Paris ont montré leur bulletin préalablement au passage devant l’urne.» Au regard de la loi, «ce scrutin est nul, et je demande […] qu’il soit déféré au contrôle de légalité, et déféré au tribunal administratif», a déclaré Anne Hidalgo à l’issue du scrutin, qui a réuni 78 voix pour et 83 contre.

Le débat avait commencé dès ce matin, après que le PS a demandé, et obtenu, un vote à bulletin secret. L’UMP, les Verts et le centre avaient plaidé pour un vote public et nominal, afin de garantir la «transparence» du vote.

«Ce projet, Paris en a besoin […]. On serait la seule ville au monde à refuser un investissement de 500 millions d’euros en période de déprime, où l’investissement public sauf à Paris va être en panne partout ailleurs, et où l’investissement privé a besoin d’être stimulé et encouragé», avait plaidé ce matin la maire de Paris, Anne Hidalgo.

Arithmétiquement, l’exécutif municipal n’avait pas la majorité sur le projet, les Verts, le centre, l’UMP et le PG y étant opposés. Cette coalition totalise 88 voix sur 163. Mais plusieurs élus UMP avaient fait savoir publiquement leur intention de voter pour la tour.