Aller au contenu principal
Encore 1/5 articles gratuits à lire
(DR)

Un jour, une idée

Dans les dédales fleuris du château de Vullierens

Outre les Floralies d’iris, il y a toutes sortes d’activités intéressantes organisées sur place jusqu’au 12 juin

Des dédales bucoliques. Entre cours intérieures, ferme transformée, passages discrets, pigeonnier d’argent, ancien pont-levis ou grandes tablées sur l’herbe. Des chemins de traverse, aussi, menant tous aux cinq jardins à thème du château de Vullierens (VD). A chaque printemps, c’est dans ce domaine extraordinaire qu’il faut se perdre le jour – ou, mieux, à l’heure bleue, lorsque les fleurs dévoilent leur couleur sacrée.

Cinquante mille espèces (tulipes tardives, pivoines, rhododendrons inkarho, rosiers à massif Bonica, gauras de lindheimer, orpins, verveine, agastaches, échinacées) et 400 variétés d’iris s’ouvrent entre les œuvres, souvent monumentales, des artistes invités, tels Etienne Krähenbühl et Manuel Torres:

En plus du café des Jardins où sont servis de fabuleux brunchs sous les arbres, un food truck les dimanches, une galerie d’art et une boutique de décoration dans l’ancienne écurie, plusieurs activités (sur inscription) vont jalonner les quelques semaines d’exposition: balades littéraires tissant des liens entre Dracula, Le Roman de la Rose et les jardins des iris, par Sita Pottacheruva, philosophe, guide du patrimoine et conteuse; soirées avec apéro et repas au café des Jardins; couchers de soleil; balades à la lampe de poche, de jardin en jardin, de sculpture en sculpture, suivies d’une séance photo de light painting.

Les spécialistes des iris noteront que cette année, 13 nouvelles variétés viennent compléter la collection la plus grande d’Europe. Des raretés ou des coups de cœur que l’on peut commander lors de la visite ou en ligne et planter dès l’automne.

Les jardins du château de Vullierens (VD), floralies d’iris du 30 avril au 12 juin 2016, 9-18h, www.jardindesiris.ch

Publicité
Publicité

La dernière vidéo lifestyle

Les secrets d'un dressing minimaliste

«Moins, c'est mieux», y compris dans sa garde-robe. En collaboration avec responsables.ch, la blogueuse et auteure de «Fashion mais pas victime» Mélanie Blanc vous donne ses conseils pour acheter modérément et rester branché.

Les secrets d'un dressing minimaliste

n/a