Design

Et si le design devenait végane?

Face à l’urgence environnementale et au changement de consommation, la mode, l’architecture et le design d’objet explorent les pistes offertes par les biomatériaux

Elle ne figure pas parmi les grandes capitales de la mode. Helsinki s’en fiche, car Helsinki a fait plus fort l’été dernier en prenant de court ses concurrentes. Les organisateurs de la traditionnelle Fashion Week ont en effet annoncé l’interdiction de présenter des articles en cuir animal dès les défilés organisés en juillet 2019. Il aura donc fallu cette décision choc pour que la capitale finlandaise s’érige à l’avant-garde de la mode à venir.

Une tendance dans la tendance, puisque, de New York à Milan en passant par Paris et Londres, le dernier bal des défilés printemps-été a vu l’émergence d’un discours pro-animal et pro-environnement au sein de nombreux créateurs et plusieurs grandes maisons de haute couture. Ainsi Gucci, Versace, Michael Kors, Giorgio Armani, Hugo Boss, Ralph Lauren, The Kooples, Calvin Klein, DKNY ou encore John Galliano ont multiplié les déclarations ces derniers mois pour annoncer leur abandon de la fourrure animale. Quant à Stella McCartney, elle va plus loin. La designer britannique a banni depuis longtemps l’utilisation des peaux animales – dont le cuir – de ses collections.