Un jour, une idée

Deux Genevois qui en ont dans le bocal (gastronomique)

Fondateurs de «Oggi», Patrick Bante et Luca Kuettel servent une cuisine raffinée dans des pots en verre. Sur le Net, avec bientôt un resto

On pourrait dire de ces deux-là qu’ils sont sévèrement agités du bocal. Patrick Bante et Luca Kuettel se sont rencontrés sur les bancs de l’Université de Saint-Gall. Après deux masters en banque et finance suivis de quelques expériences professionnelles dans le monde des affaires, les deux amis décident de sacrifier à leur passion: la cuisine.

Le projet d’ouvrir une affaire axée sur quatre concepts distincts prend alors forme. L’idée? Développer des recettes en bocaux, un service traiteur, des cours de cuisine et bientôt un restaurant. Le tout en garantissant la fraîcheur d’une cuisine préparée avec les produits du jour. D’où le nom de «Oggi» – traduisez «aujourd’hui» en italien – donné à la petite entreprise.

Un langage universel

Les nombreux voyages de Luca Kuettel ont été l’un des éléments déclencheurs de cette aventure. «Aux quatre coins du monde, j’ai fait des découvertes culinaires: pâtes fraîches en Italie, ceviche à Lima, gastronomie indienne à Londres, haute cuisine à Lucerne… Je combinais voyages et études», explique le jeune entrepreneur. Lequel réalise que la représentation artistique et éphémère d’un plat est un langage universel.

Chez Oggi, les plats cuisinés sont d’inspiration méditerranéenne. Ils se composent d’ingrédients locaux et saisonniers et notamment des fameux légumes moches pas assez sexy pour la grande distribution mais dont la qualité reste au top. Un procédé économique qui évite le gaspillage alimentaire et qui colle à la philosophie «zéro déchet» des deux associés.

Qu’y a-t-il dans ces bocaux?

De la même manière, les bocaux de ces plats prêts-à-manger sont réutilisables, consignés 3 francs remboursables à la commande suivante. Quant au contenu, il varie entre la soupe de carotte, gingembre et cardamome, le ragoût de bœuf aux câpres et oignon rouge qui mijote pendant quatre heures dans son pinot noir genevois avec polenta au romarin et à la noisette. Ou encore la crème de fromage frais avec son coulis de griottes sur un nid de spéculos à faire fondre gourmets et gourmands. Notez que cette cuisine en bocal se conserve facilement sept jours grâce à un procédé de traitement 100% naturel: «De quoi faire votre menu pour la semaine», précise Patrick Bante.

Oggi, www.oggisimangia.ch

Publicité