Aller au contenu principal
Encore 1/5 articles gratuits à lire
Pendant les concerts et les jam-sessions, les lumières se tamisent dans l’arrière-salle du Duke’s pour faire place à la musique.

Un jour, une idée

Au Duke’s Bar, bon vin, bonne chère et bonne musique

Des vins de choix, des tapas goûtues et des concerts éclectiques, c’est la formule gagnante du Duke’s, le bar qui réveille la scène musicale lausannoise

Dans les ruelles colorées du Rôtillon, le Duke’s Bar fait salle comble depuis son ouverture en automne 2017. Son concept – combiner vin, tapas et musique live – a su séduire une clientèle fidèle. «On a mis pas mal de cœur et d’âme dans ce bar», reconnaît Alain Krieg, le gérant du Duke’s. Et ça se sent. De la décoration, colorée et intemporelle, au service impeccable, tout est pensé pour créer une atmosphère chaleureuse. Toujours aux petits soins, Alain sait recevoir: «Quand les gens arrivent ici, ils sont chez eux, il faut qu’ils se sentent bien.»

Avec son épouse et son partenaire Marc Floquet, Alain Krieg a transformé l’arrière-salle en un temple de la musique entièrement insonorisé. Côté bar, on sirote du bon vin, on papote et on grignote de généreuses tapas d’inspiration espagnole sur baguette croustillante, saucisson vaudois, gambas au curry, roquefort affiné au rhum, il y en a pour tous les goûts. 60% des vins proviennent de Suisse, Alain Krieg y met un point d’honneur. La carte change deux à trois fois par semaine selon les instincts du gérant: «Ce sont des vignerons de la région ou des amis négociants qui nous les font déguster. Je choisis vraiment au coup de cœur.»

Au Duke’s, le vin est indissociable de la musique et c’est Marc Floquet qui gère la scène: «Aujourd’hui, il n’y a plus de scène ouverte comme il y a vingt-cinq ans. Moi je veux faire jouer les musiciens.» Chaque mercredi, c’est jam-session autour d’un thème: jazz cubain, hommage à Prince, groove… La stratégie musicale du Duke’s est de ne pas en avoir. «Il n’y a que deux choses que je ne programmerai pas: les DJ et le metal lourd. Sinon il n’y a aucune limitation», raconte celui qui s’est autoproclamé «directeur artistique et festif».

Alors que la jam-session va commencer, les lumières se tamisent et Marc prend le micro: «On compte sur vous pour picoler et manger des tapas pour qu’on puisse bien payer nos musiciens qu’on adore!» Le message est passé.


Duke’s Bar, rue du Flon, 12, 1003 Lausanne
tél. 021 311 38 60, du ma au ven 11h30-14h et 17h-00h, sam 11h-00h

Publicité
Publicité

La dernière vidéo lifestyle

Les secrets d'un dressing minimaliste

«Moins, c'est mieux», y compris dans sa garde-robe. En collaboration avec responsables.ch, la blogueuse et auteure de «Fashion mais pas victime» Mélanie Blanc vous donne ses conseils pour acheter modérément et rester branché.

Les secrets d'un dressing minimaliste

n/a