Il existe des hôtels si vastes que marcher d’un bout à l’autre devient le fil conducteur du séjour. Moquette épaisse, parquet d’origine, marbre, alcôve ou verrière: les décors se suivent à travers des siècles d’histoire de l’hôtellerie de luxe. C’est le cas du Victoria-Jungfrau Grand Hotel & Spa, construit en 1865.

Lire aussi:  Une cure de jouvence face aux neiges éternelles de la Jungfrau

Si le lieu a conservé de nombreux éléments traditionnels emblématiques, comme l’ameublement, les vases antiques, les stucs et les tableaux, une bonne partie des suites et chambres ont été rénovées en 2018 dans un esprit contemporain. Les matériaux, les textiles ou encore les éléments de décoration entraînent l’hôte au cœur d’imposantes montagnes, vers de profonds lacs limpides et sur des alpages fleuris. Autant d’évocations de l’Oberland bernois, entre les lacs de Thoune et de Brienz, le trio Eiger, Mönch et Jungfrau, mais aussi l’Aar, qui s’écoule paisiblement à l’arrière de l’hôtel.

La richesse naturelle est au cœur de l’approche gastronomique de Stefan Beer (ci-dessus), chef de La Terrasse (ci-dessous), vaste restaurant à l’ambiance d’orangerie Belle Epoque. Cet enfant de la région travaille uniquement avec des produits (ci-dessous) qui proviennent d’un rayon de 40 kilomètres autour du restaurant. Des fromages d’alpage aux œufs d’esturgeon, en passant par le bœuf simmental ou les herbes aromatiques de son jardin.

Tout au bout de l’hôtel en direction du lac de Brienz, le restaurant italien Sapori est sans doute l’un des plus beaux du genre, avec ses hauts plafonds, ses colonnes, ses fresques et ses fenêtres cintrées. On se croirait dans un palazzo milanais.

Les normes sanitaires actuelles imposent quelques règles de prudence, notamment le nombre de personnes admises dans le spa de 5500 m². Il faut parfois s’armer de patience. Ou réserver un créneau. «L’hôtel est très fréquenté depuis sa réouverture au début de juin. Près de la moitié des clients sont Romands. Preuve que les circonstances particulières de cette saison ouvrent de nouvelles perspectives», observe Peter Kämpfer, directeur de l’hôtel. Drapeaux suisses, boutiques horlogères et magasins de souvenirs alignés dans les rues d’Interlaken rappellent, quant à eux, que cette destination bucolique du pays est prisée d’habitude d’une clientèle étrangère encore absente.


Victoria-Jungfrau Grand Hotel & Spa, Höheweg 41, Interlaken (BE), tél. 033 828 28 28; La Terrasse et Sapori, 033 828 26 02. Tous les articles de la rubrique «Un jour, une idée».