«La désobéissance s’inscrit pleinement dans la connaissance de soi. Un travail d’introspection peut amener à un rétrécissement de notre liberté si nous nous définissons seulement selon certains critères, que ce soient des qualités ou des défauts. L’image que nous nous faisons de nous-mêmes peut alors facilement nous scléroser alors qu’aucune étiquette ne devrait s’accrocher à nous comme les pattes d’un gecko! Au niveau le plus intime, il s’agirait plutôt de désobéir à ce qu’on croit de soi-même pour pouvoir évoluer.

Au-delà de toutes les belles phrases distillées par le développement personnel, ce qui est capital, pour moi, est de connaître comment notre cerveau fonctionne et non pas de savoir en quoi nous sommes uniques. Ainsi, de nombreuses recherches ont montré comment les jugements et qualifications reçus se traduisent en prophéties autoréalisatrices. Il s’agit du fameux effet Pygmalion qui atteste une amélioration des performances d’un sujet sur la base de la croyance en sa réussite venant d’une autorité ou de son environnement. Des résultats similaires ont été obtenus lors d’une étude auprès des gens qui font confiance à l’astrologie, et qui finissent par se conformer au profil comportemental attribué à leur signe zodiacal.

Sur le plan relationnel, la désobéissance participe au subtil équilibre entre besoin d’approbation et d’affirmation. Il serait trop dur de renoncer à l’approbation de notre entourage, mais si on n’ose pas déplaire, nous serons aimés pour qui nous ne sommes pas vraiment. Et pour finir, peut-on désobéir à cette injonction au bonheur qui fait les succès de librairie au rayon du développement personnel? Absolument, jusqu’à maintenant on a principalement mis l’accent sur la partie hédoniste, sur la recherche des sentiments agréables, mais il y a une autre facette importante au bonheur, plus militante: le sens et l’utilité de nos actions. Pour prendre un exemple connu de tous, lorsqu’on pense à l’activiste Greta Thunberg, on retrouve le symbole d’une désobéissance qui donne un sens à son existence.»


Retrouvez toutes nos questions du dimanche