Aller au contenu principal
Encore 1/5 articles gratuits à lire
Felipe Oliveira Baptista, directeur artistique de Lacoste.

Mode

Felipe Oliveira Baptista, le styliste du crocodile préside le jury du défilé HEAD

Le directeur artistique de Lacoste sera en conférence jeudi soir à la HEAD. Portrait d'un designer aussi talentueux que pugnace 

Il a 41 ans, mais affiche un CV de fashion designer à la dure. Du genre à trimer pendant des années pour plusieurs marques (Max Mara, Christophe Lemaire, Cerutti) après avoir bouclé ses études à la Kingston University de Londres. Et puis de recevoir, consécration ultime, le Grand Prix du jury au Festival de Hyères en 2002 à l’âge de 27 ans et deux fois, en 2003 et en 2005, celui de l’Association nationale pour le développement des arts de la mode (Andam).

Un succès tardif, mais phénoménal

Felipe Oliveira Baptista, styliste atypique né dans les Açores en 1975 et président du jury du défilé HEAD 2016 racontera mercredi soir à l’Ecole d’art et de design de Genève comment cette série de récompenses lui a permis de lancer sa propre marque («FOB») avec le coup de pouce de ses parents et le soutien de sa femme Séverine avec qui il a deux enfants. Il pourra aussi rassurer les étudiants qui viendront l’écouter en expliquant que sa success story a pris du temps.

Lire aussi: La HEAD, 
10 ans 
et toujours 
à la mode

«Ce qui m’a permis de me développer, de construire un style plus pérenne et hors des tendances», observait le fashion designer portugais dans le magazine «M» du Monde. Un succès tardif, mais qui une fois lancé va tout fracasser. Felipe Oliveira Baptista vend chez Colette à Paris et chez Podium à Moscou. Il développe des collections capsules pour le label japonais de vêtements bon marché Uniqlo et une collection de hoodies pour Nike.

Une touche contemporaine qui fait mouche

Le jury de Hyères avait aimé la poésie de ses créations, un remix masculin-féminin aux lignes strictes et élégantes. Lacoste aussi, qui va l’engager comme directeur artistique en 2010. L’entreprise chez qui les polos se vendent tout seuls cherche alors à prendre un virage plus exclusif, plus fashion. La marque au crocodile se trouve pile dans ce moment où la mode et le sport opèrent un rapprochement.

Felipe Oliveira Baptista lui dessine une ligne sportwear au minimalisme branché qui puise son inspiration dans l’esprit «tennis» qui anime Lacoste depuis ses origines. Parfois un peu vintage, sa collection possède cette touche contemporaine rafraîchissante qui fait mouche. Mais entre les cadences folles de la grande maison et la petite marque créateur, la différence des rythmes souffre d’une forme d’incompatibilité. En 2013, Felipe Oliveira Baptista décide de mettre FOB en sommeil. Pour peut-être un jour mieux la réveiller.


A écouter

Felipe Oliveira Baptista, «Talking Heads», jeudi 17 novembre à 19h, HEAD-Genève, bd James-Fazy 15, entrée libre

Publicité
Publicité

La dernière vidéo lifestyle

Les secrets d'un dressing minimaliste

«Moins, c'est mieux», y compris dans sa garde-robe. En collaboration avec responsables.ch, la blogueuse et auteure de «Fashion mais pas victime» Mélanie Blanc vous donne ses conseils pour acheter modérément et rester branché.

Les secrets d'un dressing minimaliste

n/a