Oasis fribourgeoise

Au fil du Sentier Ritter, entre nature et industrie

Formé par la construction d'un barrage, le lac de Pérolles est une réserve protégée. Balade entre nature et histoire

Qui a dit qu’il n’y avait pas de lac à Fribourg? Formé par la construction du barrage de la Maigrauge en 1870, le lac de Pérolles est une réserve protégée qui témoigne de l’histoire industrielle de la ville. C’est en suivant le Sentier Ritter – du nom de l’ingénieur Guillaume Ritter à l’origine du barrage de la Maigrauge – que le plan d’eau se dévoile entre les arbres. En bas du sentier se dresse une drôle de tour en pierre à l’allure médiévale, vestige des anciennes installations. Derrière elle, la passerelle grise tranche avec l’environnement vert et bleu.

Le premier barrage en béton d'Europe

Premier barrage en béton d’Europe, il avait pour rôle de fournir la ville en eau potable et alimenter les industries du Plateau-de-Pérolles. En 1910, la centrale hydroélectrique de l’Oelberg est ajoutée à l’usine de la Maigrauge. Située de l’autre côté de la colline de Bourguillon, l’Oelberg turbine l’eau du lac et produit aujourd’hui de l’électricité pour plus de 10 000 ménages.

Au début des années 2000, des travaux ont été entrepris pour moderniser l’ensemble de l’installation Maigrauge-Oelberg, devenue plus vulnérable aux crues et aux tremblements de terre. Le groupe propriétaire a même investi plus d’un million de francs… pour un ascenseur à poissons de 17 mètres. Jusqu’à 5000 poissons sont ainsi amenés d’un côté ou de l’autre de la Maigrauge chaque année. Avant cette installation, ils étaient incapables de remonter le courant pour poursuivre leur migration et se reproduire. Ce qui a, entre autres, provoqué la disparition du saumon des eaux de la Sarine.

Et puis, les cloches

Une fois le barrage passé, le bruit de l’eau s’efface progressivement pour faire place au son des cloches de l’Abbaye de la Maigrauge, dont le magasin propose différents produits issus du jardin. A partir de là, le promeneur peut plonger dans les Bains de la Motta si la température s’y prête, puis flâner en Basse-Ville ou prendre le funiculaire qui mène au centre. Les plus courageux entreprendront l’ascension jusqu’à la Chapelle de Lorette, un petit sanctuaire du XVIIe siècle qui offre une magnifique vue sur la vieille ville de Fribourg. L’endroit idéal pour concilier culture et détente.


Sentier Ritter, Fribourg. Ouvert toute l’année. Voir par exemple le site randonnées pédestres.

Publicité