Un jour, une idée

La gastronomie végétarienne en majesté à Genève

Rares sont les gastronomes à se passer de poisson et de viande. Mais la Veggie Week pourrait bien les faire changer d’avis

Pas moins de 11 restaurants de luxe genevois relèvent un défi inédit. Proposer à leur clientèle des menus sans viande ni poisson, mais hautement gourmands. Douce utopie? De grands chefs, tel Alain Passard à Paris, ont au contraire démontré avec brio que cette conception a priori restrictive du plaisir de la table permettait l’exploration de nouvelles voies à la richesse largement insoupçonnée.

Pas besoin d’être un fervent défenseur de la cause animale pour tenter l’expérience, la démarche n’est pas militante comme l’explique Pamela Redaelli, organisatrice de l’événement. «Il ne s’agit pas de prôner le végétarisme, mais simplement de démontrer que se passer occasionnellement de viande et de poisson est possible sans se priver, ni se rabattre sur des plats sans saveur ni couleur.»

Le test d’un marché

Une manière aussi pour les établissements participants de tester un marché en constante progression. Sans parler du challenge passionnant que cette semaine représente pour leurs chefs, plus habitués à composer des plats autour d’ingrédients dits nobles que de légumes cantonnés de coutume dans un rôle de faire-valoir.

Une belle initiative

Au menu, gaspacho de melon et framboise, sorbet au fromage blanc et fleurs de saison (Living-Room, Hôtel de la Paix), tortello de ricotta de bufflone et bourrache (Il Vero, Kempinski), ravioles végétales de petits pois et mousserons, oignons nouveaux et sarrasin (Le Loti, La Réserve), asperges vertes de Cabannes et morilles au vin jaune (Le Jardin, Richemond) ou encore une tartelette d’artichaut à l’avocat et jeunes légumes de saison (Windows, Hôtel d’Angleterre).

Une belle initiative qui, selon les organisateurs, est une première mondiale. L’occasion en tous les cas de démontrer que la cuisine, véritable reflet des sensibilités de notre société, cherche en permanence à répondre aux attentes de l’époque. Santé, respect de l’environnement et des animaux, et gourmandise; une équation en forme de quadrature du cercle qui ne demande qu’à être résolue.


Veggie week, du lu 5 au di 11 juin à Genève.

Publicité