Aller au contenu principal
Encore 1/5 articles gratuits à lire
Une succession de chutes d’eau et de végétation fournie.

Un jour, une idée

Les gorges de la Poëta-Raisse, avec la magie de la «fée verte»

Depuis Môtiers (NE), une balade rafraîchissante, dans tous les sens du terme, absinthe comprise

Les gorges de la Poëta-Raisse, liant le Val-de-Travers au Jura-Nord vaudois, sont un peu moins connues que les gorges de l’Areuse. Peut-être parce qu’elles sont plus reculées, plus sombres et emplies d’un mystère indéfinissable. Le départ se fait depuis le sublime village neuchâtelois de Môtiers, accessible en train ou en voiture. Après avoir fait un petit détour par l’impressionnante cascade de Rousseau, du nom du célèbre écrivain qui séjourna à Môtiers pendant trois ans, le promeneur peut remonter ces gorges de la Poëta-Raisse pour une belle balade entre roches et eau.

Les petites passerelles en bois et escaliers de pierre se fondent parfaitement dans le paysage et serpentent entre les impressionnantes parois, la succession de chutes d’eau et la végétation fournie. La promenade fut aménagée à la fin du XIXe siècle. Suite à une violente tempête, tout a été reconstruit en 1980. Le parcours est facile, mais attention aux passerelles en bois, qui sont facilement glissantes, et à certains passages un peu aventureux. Côté rafraîchissement, un œil attentif saura débusquer la fontaine à absinthe de Louis. Normalement, une bouteille de ce spiritueux anisé et des verres sont à disposition dans la petite boîte, contre quelques sous à glisser dans la tirelire.

La «fée verte» était interdite jusqu’en 2005, car suspecte de rendre fous les consommateurs. Elle est pourtant un petit plus pour s’imprégner de l’ambiance mystérieuse des forêts du Val-de-Travers… et peut-être entr’apercevoir des lutins rieurs dans le sous-bois. Dans tous les cas, les amateurs d’absinthe ne sauront où donner de la tête, car à Môtiers et alentour, les distillateurs artisanaux sont légion.

Après deux petites heures d’ascension, la promenade se termine sur le riant vallon de La Vaux. Quelques variantes sont possibles pour ne pas rebrousser chemin, comme par exemple pousser la marche jusqu’au restaurant d’alpage La Combaz, puis prendre le bus jusqu’à Couvet, localité voisine de Môtiers. Il ne circule que les week-ends.

Gorges de la Poëta-Raisse, ligne de bus Yverdon-les-Bains – Mauborget – Couvet, horaires ici.

Publicité
Publicité

La dernière vidéo lifestyle

Les secrets d'un dressing minimaliste

«Moins, c'est mieux», y compris dans sa garde-robe. En collaboration avec responsables.ch, la blogueuse et auteure de «Fashion mais pas victime» Mélanie Blanc vous donne ses conseils pour acheter modérément et rester branché.

Les secrets d'un dressing minimaliste

n/a