Si son succès en Europe est récent, l’infusion de maté est une tradition ancrée dans la culture sud-américaine. On l’associe le plus souvent à l’Argentine, qui fait partie, avec le Brésil et le Paraguay, des plus gros producteurs de cette plante, proche de la famille du houx, dont on utilise les feuilles séchées. Les Argentins ont pour habitude de se balader avec un thermos sous le bras tout en sirotant un maté dans une calebasse et une paille en métal, à toute heure et en tout lieu.

Chez nous, c’est sa version soda qui s’avère la plus populaire. De fait, le maté a une amertume et un astringent assez marqués, avec un goût proche de celui du thé vert. Sa version limonade permet donc d’y ajouter du sucre et des bulles afin d’en profiter d’une façon moins ritualisée, comme une boisson désaltérante et énergisante à consommer froide. Le maté contient de la caféine, à une teneur inférieure à celle du café mais supérieure à celle du thé, mais aussi de la théobromine. Cette substance d’origine végétale, présente notamment dans le cacao, agit comme un stimulant doux qui améliore l’humeur. Le maté est également naturellement riche en antioxydants, en particulier des polyphénols, et on y trouve aussi des vitamines B3, B2 et A ainsi que des minéraux.

Durable, des matières premières au chauffage

Léo Wahli a découvert ce breuvage lors d’un séjour à Berlin et, une fois rentré en Suisse, constatant qu’il n’y trouvait pas beaucoup de produits du même genre, il s’est lancé dans des expérimentations en cuisine. Grâce à l’enthousiasme de son entourage, cet étudiant en biologie et en ethnologie de 24 ans a poussé ses essais un peu plus loin pour enfin parvenir à deux recettes finales. Aujourd’hui, il propose son Classique, qui permet de savourer le goût prononcé de maté vert, sans être trop amer ni trop sucré, ainsi que La Bomba, boostée avec du gingembre et du jus de citron vert.

Lancées en 2020 à Vevey, les boissons de Grano Maté sont aujourd’hui distribuées dans plusieurs points de vente romands et livrées dans toute la Suisse. Des feuilles de maté au sucre de canne, tous les ingrédients employés sont bios et équitables, et l’entreprise travaille à les faire certifier. Selon un processus artisanal, Léo, épaulé désormais par son grand frère Colin, fait infuser les feuilles à froid pendant quinze heures avant d’y ajouter des sirops maison et de gazéifier la boisson. Elle offre une alternative locale et durable aux sodas et thés froids industriels. Depuis juillet 2020, Léo et Colin Wahli se sont associés avec la Brasserie du Haut-Lac, afin de profiter de nouveaux locaux, où leur production fonctionne à l’énergie solaire, et qui sont chauffés avec du biogaz produit par le compostage des feuilles infusées.


Grano Maté. Aussi sur Instagram: @grano.mate. Livraison dans toute la Suisse.