Pendant longtemps, pour trouver un savon naturel, un baume au miel ou un sérum aux huiles essentielles, c’est dans une droguerie ou une échoppe bio qu’il fallait aller. La révolution de la cosmétique verte étant bien amorcée, la donne a changé. La boutique Happy Officine, située sur les hauts d’une rue pavée lausannoise, incarne parfaitement ce nouvel élan.

Ouverte jusqu’à la mi-avril, cette bulle éphémère a été aménagée en suivant les codes d’un design minimaliste aux couleurs pastel, par des scénographes qui travaillent pour les vitrines des maisons de luxe françaises. Le décor contemporain, fait de niches et de podiums, met en avant une cinquantaine de références en cosmétique naturelle dite propre, autrement dit sans pétrochimie ni ingrédient controversé. Des plus confidentielles, comme Exertier née en Haute-Savoie, aux plus populaires, telles l’autrichienne Suzanne Kaufmann ou la californienne Odacité. Les empreintes olfactives de cette immense sélection invitent à se laisser attirer par telle ou telle expérience aromatique.

Aline et son mari, Johan Peerbolte, ont choisi chacun de ces labels pour la sincérité de leur approche, le sérieux de leurs formules et de leurs valeurs écologiques. Sur les étals: 12 lignes de maquillage (RMS Beauty, Aether Beauty, Ilia Beauty, etc.), des soins pour femmes, bébés, hommes, des dentifrices, des savons, des shampoings. Les emballages sont en verre ou en plastique recyclé.

Marques indépendantes

«J’ai toujours aimé les produits de beauté. Quand j’étais adolescente, je passais mes pauses déjeuner à tester des palettes et sentir des crèmes dans les rayons parfumerie», explique la directrice qui s’est mise à explorer l’univers toujours plus vaste de la cosmétique naturelle à la suite du cancer d’un proche.

Lire aussi: Happy Officine, nouveau site de cosmétiques «propres»

A l’arrière, un espace plus intime permet de tester les produits. Parmi les vendeuses qui relaient le couple, Brigitte a passé près de vingt ans au rayon parfumerie-cosmétique d’un grand magasin à représenter des marques conventionnelles. Elle aussi s’émerveille de l’efficacité de ces marques indépendantes qui ne font pas de fausses promesses marketing.

Le couple qui fermera boutique en avril cherche un nouveau local à Lausanne assez grand pour créer une ou plusieurs cabines de soin. Et un espace de stockage pour assurer le remplissage des contenants vides, la diminution des déchets étant le prochain défi de la cosmétique verte.


Happy Officine, rue Enning 8, Lausanne, tél. 079 927 99 00, jusqu’au 18 avril 2020, ma-ve 10h-18h30 et sa 10h-18h.

Tous les articles de la rubrique «Un jour, une idée».