bétons fibrés

Les ingrédients de base

Imaginez un grand chef, qui, à partir de produits de base de qualité, vous fait voyager dans le monde entier grâce à son secret de fabrication, son tour de main, sa rigueur et son savoir-faire. Thalakh Dhurumjun fait la même chose avec du béton. Et quelques ingrédients de base

Le ciment. «Sa qualité dépend de la région où on se trouve et de la nature du sol. C’est exactement comme pour le vin: le produit fini dépend d’abord de la qualité du principal ingrédient, à savoir le raisin. Je travaille, pour ma part, avec deux cimentiers qui me fournissent exactement ce que je veux. Il faut toujours mettre le prix pour avoir un bon produit de base. On sent tout de suite la qualité du ciment en travaillant la matière. C’est la même chose pour les vernis de finition. Ils sont, eux aussi, très importants pour le résultat final.»

Les fibres naturelles d’aloès. «Elles ne sont pas du tout destinées au béton à la base. Mais j’ai eu l’idée de m’en servir, pour renforcer la structure de mes bétons fibrés. Elles servent d’armature. Je les produis moi-même.»

Les fibres de verre ou de polypropylène. «C’est ce qui fait la résistance du béton, comme les fibres d’aloès. On utilise l’un ou l’autre. Tout dépend de l’épaisseur du béton que l’on veut au final.»

Des poudres minérales… «C’est l’un des secrets de fabrication!»

Les plastifiants. «Ces adjuvants sont issus de végétaux. Ils rendent la préparation souple, car ils permettent d’utiliser moins d’eau. Ce sont des «réducteurs d’eau». Car l’eau est responsable des fissures dans le béton une fois sec. Les plastifiants lient tous les ingrédients et aussi graissent la préparation.»

La silice. «Ce sont de petits gravillons écrasés, finement granuleux. J’utilise de la silice grise ou blanche, selon la couleur finale que je veux obtenir.»

Les pigments. «Ils peuvent représenter jusqu’à 15% de la préparation et servent à la teinte finale. Ils proviennent de la terre essentiellement (des ocres). J’utilise très peu d’oxydes. Souvent quelques grammes par kilo suffisent à donner la couleur voulue.»

Les moules en polyuréthane et silicone. «Une fois la préparation intégrée dans le moule, huilé au préalable, le béton doit impérativement sécher naturellement.»

P. C.

Publicité