Un jour, une idée

Quand juke-box et flippers font le bonheur des mélomanes nostalgiques

Vieux appareils à musique, billards électriques et autres machines à sous: Kurt Schober redonne vie à ces mécaniques de rêve, près de Genève

Wurlitzer, Seeburg, Rock-Ola, Ami Rowe: des noms mythiques qui sonnent aux oreilles des amateurs de juke-box comme autant de promesses de sonorités inimitables. Témoins d’une époque désormais révolue, ces belles machines peinent aujourd’hui à trouver des mains expertes pour se faire dorloter. Kurt Schober, un des tout derniers en Suisse à savoir parfaitement entretenir et réparer leurs entrailles, leur consacre sa retraite.

Un «plein-temps»

«Je pourrais travailler 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7 sans pour autant arriver à satisfaire toutes les demandes de mes clients. Depuis la fin de ma carrière professionnelle, il y a plus de 20 ans, cette activité m’occupe à plein temps», précise le spécialiste. Mécanicien de formation, c’est pour restaurer son propre juke-box que Kurt Schober s’attelle la première fois à l’électromécanique animant le cœur de ces machines qui ont fait danser plusieurs générations.

Puis ce sont les amis, et les amis d’amis, qui s’adressent à lui. Tous ravis de pouvoir enfin trouver quelqu’un à même de prodiguer de bons soins à leurs petites merveilles datant, pour certaines d’entre elles, de plus de 70 ans. A noter que les flippers, tout comme les machines à sous, profitent également des connaissances du retraité, dont l’atelier et les dépendances ne désemplissent pas.

Des 45 et des 78 tours, aussi

Perfectionniste, l’homme de l’art propose également de quoi garnir les juke-box qui passent entre ses mains. L’imposant stock de 45 et 78 tours permet à chacun, en fonction de ses goûts, de composer l’univers musical de son choix.

Mettre la machine sous tension, la voir s’illuminer, attendre quelques instants pour qu’elle atteigne sa température de fonctionnement. Puis glisser une pièce dans la fente, appuyer sur le bouton correspondant à son choix musical pour voir la mécanique s’animer, le bras articulé déposer délicatement le vinyle sur la platine. Un cérémonial quelque peu désuet à l’heure de la musique dématérialisée, mais dont le charme et la magie opèrent sans mal.


Jukebox Center, Kurt Schober, chemin du Rucher 4, Meinier (GE), tél. 079 203 81 86

Publicité