Raphaël Briner travaille dans le numérique depuis vingt ans. A l’origine de plusieurs réseaux sociaux d’entreprise et diverses plateformes de collaboration, l’entrepreneur s’est d’abord fait connaître en 2013 avec son projet Hyperweek, sorte de mini-Facebook venant dynamiser des modèles de travail collaboratif internes plus classiques comme l’intranet. Aujourd’hui, il revient sur le devant de la scène en proposant le premier dispositif de vidéoconférence circulaire.

Lire aussi:  Coronavirus: voici les meilleurs outils pour être efficace en télétravail

«Travaillant pendant six ans entre Genève et Bruxelles, j’ai pu expérimenter en personne les problèmes de distance et donc de performance avec ce mode de travail hybride», nous confie le quarantenaire. «Aujourd’hui, la combinaison de travail au bureau et à distance est devenue une réalité et l’enjeu est de garder une bonne dynamique de groupe. KOH permet d’utiliser au mieux l’espace tout en offrant un contact visuel constant et une qualité d’écran formidable.»

Eviter la «Zoom fatigue»

Doté de quatre écrans flexibles d’une résolution totale de 7K, KOH garantit une netteté et une luminosité idéales. Son but est de garantir que les collègues présents dans la même pièce puissent communiquer confortablement avec l’ensemble des collaborateurs à distance. Les quatre caméras possèdent un angle de 120 degrés chacune, garantissant une vision à 360°, ce qui permet de réaliser une présentation en bougeant dans toute la pièce comme une séance en présentiel.

Cette solution, idéale pour une collaboration en mode hybride d’équipes jusqu’à 36 personnes (12 sur site, 24 à distance), cible avant tout les grands groupes internationaux. Raphaël Briner estime qu’une meilleure qualité de communication contribue à éviter le fameux phénomène de la «Zoom fatigue», lié principalement à la contrainte statique et à la difficulté à lire les expressions faciales des participants.

Compatible avec les principales plateformes de visioconférence, KOH fonctionne comme un vrai ordinateur et ses applications peuvent être variées, par exemple en fonctionnant comme un poste pour la formation d’un petit groupe. Avec un design moderne et compact, et un prix de vente concurrentiel de 7500 francs, KOH est déjà en phase de précommandes, et les premières livraisons démarreront en avril prochain.


Studio KOHRetrouvez tous les articles de la rubrique «Un jour, une idée».