Nuits d’été

Là-haut, dans ma p’tite cabane d’épicéa franc-montagnarde

Il faut imaginer un camping qui n’en a pas l’air. Sur un pâturage peuplé d’arbres centenaires, à 1000 mètres d’altitude, au beau milieu des Franches-Montagnes. Où chacun est libre de planter sa tente ici plutôt que là. Avant d’aller ramasser du bois pour allumer un feu de camp. Un espace de liberté pensé ainsi pour faire l’expérience d’un camping vert dans une nature qu’on a forcément envie de respecter.

Dans ce sens, le site géré depuis 2004 par Virginie et Jonas Kilcher est pionnier en son genre. Aucune borne électrique ou chemin goudronné ne défigure le paysage. L’électricité solaire se charge d’éclairer les chemins de copeaux, le bloc sanitaire et la cantine commune sous un abri en bois. Un canevas rare, au fond, qui a récemment été sous le feu des projecteurs créatifs de 13 architectes internationaux. Ces derniers ont imaginé six maisons d’hôtes atypiques, comme une tour en bois entre les arbres, accessible à l’aide de cordages, ou un abri sous un tas de planches, dont l’ensemble devrait être construit d’ici à 2017.

Pour l’heure, une cabane perchée à cinq mètres dans un arbre existe déjà. Aucun clou n’a été planté pour créer cette structure de 36 m2, dont les façades sont en épicéa franc-montagnard et les poutres en mélèze valaisan. La tranquillité est totale, là-haut, sur la grande terrasse. On se sent en sécurité, même lorsque le vent fait balancer légèrement ce perchoir aménagé avec un petit coin salon, une kitchenette et un lit protégé d’une moustiquaire. Camping de Saignelégier Sous la Neuvevie 5a, Saignelégier (JU). Tél. 079 565 18 03. Prix pour unenuit (max. 5 pers.): 150 fr. www.campingsaignelegier.ch