Architecture

L’architecture romande se distingue

Organisée tous les quatre ans, la Distinction romande d’architecture veut faire rayonner la culture du bâti à travers la Suisse et l’Europe. Après Genève, elle présente à Lausanne les projets participant à sa quatrième édition

Après son inauguration au Pavillon Sicli à Genève, le 29 septembre, l’exposition de la 4e édition de la Distinction romande d’architecture (DRA IIII) s’installe du 8 au 25 novembre au Forum d’architectures Lausanne (f’ar). L’idée de cette manifestation qui se déroule tous les quatre ans? Prendre le pouls du bâti de la région à travers un grand concours. Et faire rayonner cette architecture romande remarquable en faisant non seulement voyager cette caravane à travers la Suisse mais aussi en Europe jusqu’en 2020 avec des étapes en France, au Danemark, en Belgique, en Allemagne, en République tchèque et en Espagne.

Lire aussi: A Saint-Maurice, quatre maisons pour l’art

Bâtiment montagne

En 2018, 313 projets en tout ont été soumis à un jury international présidé par Yvette Jaggi et vice-présidé par l’architecte britannique Tony Fretton. Jury dans lequel on notera la présence de la designer et architecte d’intérieur Matali Crasset et du paysagiste Christophe Ponceau. Les deux Français inaugurent ainsi la nouvelle politique de la DRA IIII, qui accueille désormais dans ses rangs la Fédération suisse des architectes paysagistes (FSAP) et l’Association suisse des architectes d’intérieur (ASAI), histoire d’ouvrir le concours à d’autres disciplines liées à l’habitation.

Du côté des participants, huit projets ont donc été distingués par la Distinction. C’est le cas du nouveau parlement vaudois issu de la collaboration entre les Lausannois de l’Atelier Cube et les Catalans Bonell i Gil, de la revitalisation de l’Aire à Genève par le bureau de Georges Descombes, de l’école primaire de Châteauneuf-Conthey des Valaisans Bonnard Woeffray ou encore de la salle polyvalente à Le Vaud de Localarchitecture dont la façade dentelée rappelle que les montagnes ne sont pas loin du village.

Oublié du palmarès

Douze projets ont également reçu une mention parmi lesquels figurent des candidats qu’on se serait attendu à voir caracoler plus haut dans la liste des lauréats. On pense notamment à l’école primaire d’Orsonnens (FR) de TERS architectes, machine à histoires à la structure extrêmement ludique. Et d’autres qui repartent sans rien, tel le nouveau Musée d’ethnographie de Genève de Graber Pulver bizarrement oublié du palmarès.

Notez que la scénographie de l’exposition a été conçue par les étudiants de la Haute Ecole d’art et de design (HEAD) et de la Haute Ecole du paysage, d'ingénierie et d'architecture (Hepia), toutes les deux de Genève. Et qu’une fois pliés, ses présentoirs hyper-modulables et hyper-légers tiennent chacun dans une petite valise.


La Distinction romande d’architecture IIII, du 8 au 25 novembre, Forum d’architectures Lausanne, av. Villamont 4, www.archi-far.ch

Publicité