Après des études à la Sorbonne, à Paris, Alice Frech croise la route des frères Georges et François de Jonckheere, grands spécialistes de la peinture flamande du XVe au XVIIe siècle. Tout juste diplômée, elle se voit confier les clés d’une nouvelle galerie à Genève. Depuis plus de dix ans, son enthousiasme est intact. Chargée de la digitalisation de quarante-cinq années d’activité de la Galerie De Jonckheere, elle participe aussi activement à la promotion de l’association Art en Vieille-Ville, qui vise à faire découvrir au public des œuvres de grande qualité au cœur du centre historique de Genève. «J’aime la peinture flamande car elle est précieuse dans sa réalisation. Et c’est avant tout une peinture heureuse», conclut cette femme férue d’histoire.