Un jour, une idée

L’art du papier découpé remis au goût du jour à Vevey

Il y a quatre ans, le magasin de beaux-arts La Feuille d’or a ouvert un atelier destiné à la création. Des professeurs y donnent des cours et des stages, notamment de la célèbre technique du Pays-d’Enhaut

On aperçoit d’abord un magasin d’art intitulé La Feuille d’or, à Vevey. Dans l’entrée se côtoient crayons, stylos, peinture et papiers de toutes les couleurs. Un peu plus loin, derrière le comptoir, une table à dessin où travaille parfois Charlotte Rigal, artiste et céramiste qui a repris la direction du magasin il y a douze ans. Mais au bout du coin magasin, on débouche sur un nouvel espace baigné de lumière grâce à une grande fenêtre: une partie atelier, destinée à la création et nommée La Linea.

«Nous l’avons créée il y a quatre ans avec Nicolas Imhof, professeur de dessin qui a travaillé pour les studios hollywoodiens afin de créer des effets spéciaux sur des films comme Harry Potter, raconte Charlotte Rigal. C’était un coup de poker, mais aujourd’hui environ 80 élèves suivent nos cours et nos stages. L’idée, c’était de faire vivre cet espace.»

Assise à une grande table blanche ce matin-là, une élève s’initie avec la professeure Stéphanie Lumeau à la technique du quilling ou du papier roulé, un art ancien qui consiste à enrouler d’étroites bandelettes de papier pour confectionner des tableaux et des cartes en trois dimensions.

Parmi les cours et stages proposés dans cet atelier, dessin et peinture mais aussi découpage traditionnel suisse, une tradition du Pays-d’Enhaut, dans les Alpes vaudoises. «Le découpage se fait sur du papier très fin et l’œuvre montre traditionnellement des chalets ou des vaches, raconte Charlotte Rigal. Mais on peut faire des choses beaucoup plus modernes avec cette technique.»

Elle ouvre un tiroir et montre des découpages de plumes délicates, de poissons et même de Johnny Depp en chapelier fou dans le film Alice au pays des merveilles. Des œuvres si minutieuses que l’on peine à imaginer qu’un découpage en est à l’origine. «Cet art fait partie du patrimoine, précise Charlotte Rigal. Je propose de découvrir comment on le pratique via une initiation complète dans mes cours et mes stages.»

A La Linea, les secrets de cet art suisse sont bien conservés. Mais volontiers révélés.


Atelier la Linea, La Feuille d’or, rue des Deux-Marchés 9, tél. 021 921 76 71, ma-ve 9h-12h et 13h30-18h, sa 9-17h. Tous les articles de la rubrique «Un jour, une idée».

Publicité