Un jour, une idée

A Lausanne, on se plie en quatre pour le vélo Brompton

Avenue d’Echallens, la boutique conviviale de deux passionnés de mécanique propose la Rolls des cycles pliables

Un magasin de vélos pliables surveillé par un couple de poissons rouges. Voici La Pédale, dont le nom est inscrit dans la vitrine en grandes lettres lumineuses, façon fête foraine. Ici le client est roi et s’il est venu piéton, il a de fortes chances de repartir cycliste. Mais évitons d’emblée toute méprise. Il ne s’agira pas d’en sortir cycliste au mollet acéré, à la cuisse bombée et à l’haleine fétide. Non. Après un passage ici, le visiteur devient cycliste élégant, voire gentleman. Car désormais, il possédera un Brompton.

Rolls-Royce du vélo pliable, fait main à Londres: les vertus de cette machine ne sont plus à prouver, avec sa géométrie raffinée, ses soudures robustes, son pliage rapide et sa posture distinguée. Le tout entièrement personnalisable. A partir de 1100 francs, un piéton banal peut se transformer en maître du transfert modal. Il rejoindra cette communauté facilement reconnaissable sur un quai de gare, là où ses membres procèdent au pliage de leur monture du bout des doigts. En cinq étapes, sans se salir les mains, ces Houdini du cycle remisent leur vélo contorsionniste sous le siège du train.

A La Pédale, les vélos tapissent la paroi du sol au plafond, méticuleusement rangés et pliés dans une étagère. Une échelle en bois mène aux plus haut placés. Pierre Dormal et Rémi Tremel, les patrons du lieu, ont tenu à avoir la plupart de modèles réunis dans leur échoppe. Comme on choisirait un bon livre dans sa bibliothèque, on choisit ici son Brompton idéal. La couleur, la taille, le guidon et la selle. Puis on l’orne d’accessoires d’apparat. C’est au fond un choix qui requiert du temps. Et tant mieux! Car le café que les deux compères proposent n’est pas mal du tout. Comme les thés et les sirops, d’ailleurs.

Unis par la passion de la mécanique, ils ont installé l’atelier au centre du magasin. Autour d’eux, une table, des échecs et un baby-foot sont à disposition de ceux qui n’ont pas les mains dans le cambouis. C’est que les deux patrons aiment bavarder avec les clients autant qu’ils affectionnent les beaux objets, les matériaux bruts et les vélos à l’anglaise. Leur café, ils le savourent lentement. Dégustation qu’ils peuvent s’accorder, parce que eux, ils plient leur Brompton en 5 secondes 49. Et c’est, paraît-il, le record mondial.


La Pédale, av. d’Echallens 24, Lausanne, tél. 021 625 26 23, ma-ve 10-19h, sa 10-17h, www.lapedale.ch

Publicité