Un jour, une idée

L’avent, aux Bains des Pâquis, se la joue ostréicole

Le célèbre lieu de baignade sublime l’attente des Fêtes avec son calendrier de l’avent et la touche loufoque du fameux collectif 3615 Dakota

Le compte à rebours a commencé, jusqu’au 24 décembre prochain, les Bains de Pâquis, à Genève, ouvrent chaque soir une de leurs cabines pour dévoiler des installations artistiques autour du thème de l’écologie. Au fil des jours, les surprises de ce Calendrier de la Terre s’égrènent lors d’un apéro festif offert sur place. Le public s’y réchauffe en sirotant du vin chaud et partage une fondue ou quelques huîtres. Les mollusques iodés constituent d’ailleurs le fil rouge des interventions proposées en parallèle par le collectif 3615 Dakota, cellule de performeurs issue de la fameuse compagnie franco-genevoise Les 3 Points de Suspension.

Ces enchanteurs de l’espace public ont d’abord construit leur notoriété grâce aux bains poétiques qu’ils ont déjà installés partout en Europe, mais aussi pour avoir «chargé» la première pierre de la Nouvelle Comédie de Genève en lui récitant du Shakespeare pendant 78 heures. Grâce à la puissance fabulatrice de Dakota, l’huître devient objet de folklore et de mythologie. Du jeudi au dimanche, leur performance Ostréa Odulis amène 7 à 8 spectateurs au large grâce à une balade en bateau (à 12h30 et à 16h30, réservation obligatoire au 022 732 29 78) pour leur raconter l’odyssée subaquatique de deux amoureux de la mer, un récit politico-humoristique se concluant avec une dégustation d’huîtres récupérées au fond du lac Léman.

Tout le sel de la sueur

Une Grande fête de l’huître et de l’amour, réputation aphrodisiaque oblige, aura encore lieu le 11 décembre lors d’une grande soirée officielle en présence des autorités municipales. Le collectif Dakota y proposera un stand de tatouages ostréicoles, un atelier de fumage d’huîtres ainsi qu’un écomusée temporaire. Pour le solstice d’hiver, le groupe d’artistes concoctera enfin une aube musicale le 22 décembre à 7h30. Pendant tout le mois, un hammam en bois sur pilotis est en libre accès, la sueur est récoltée et réemployée par le collectif pour saler les huîtres lacustres. Vrai ou faux? L’incrédulité crée la connivence.


Bains des Pâquis, quai du Mont-Blanc 30, Genève, jusqu’au 24 décembre. Tous les articles de la rubrique «Un jour, une idée».

Publicité