Aller au contenu principal
Encore 1/5 articles gratuits à lire
Chez Howard’s à Paris ou par Internet, il y a de quoi offrir aux élégants de beaux produits. 
© DR

Un jour, une idée

L’élégance masculine «made in France»

Chez Howard’s à Paris ou par Internet, il y a de quoi offrir aux élégants de beaux produits qu’on croirait réalisés par des Italiens: chemises, nœuds papillon, cravates, boutons de manchette ou ceintures

L’histoire n’est pas commune. Un jeune et prometteur mécanicien sur automobiles s’habille pour un entretien d’embauche. Il n’a pas rendez-vous chez n’importe quel garagiste de quartier, mais chez un des représentants de la marque qui lui fait briller les yeux depuis l’enfance, celle dont les bolides rouges s’affichent sur les podiums des courses qu’il regarde le dimanche à la télévision: Ferrari.

Pour mettre toutes les chances de son côté, Frédéric Costa sort le grand jeu vestimentaire. A son grand désarroi, impossible de trouver une cravate qui le satisfasse. De là naquirent une passion nouvelle, puis une vocation professionnelle: offrir aux élégants de quoi satisfaire leur soif de beaux produits réalisés par des ateliers locaux, français en l’occurence. Des produits originaux, confectionnés de manière traditionnelle grâce à des savoir-faire incontestables.

Sans chauvinisme déplacé

Une manière de prouver qu’il est encore possible aujourd’hui de produire en France, de manière artisanale, en faisant appel à de petits ateliers spécialisés. Les chemises sont confectionnées en Basse-Normandie, les nœuds papillon et les cravates à Paris, les boutons de manchette en Ile-de-France et les ceintures dans le Limousin. Les matières premières, quant à elles, proviennent de producteurs renommés, italiens et anglais. Pas de chauvinisme déplacé lorsqu’il s’agit de dénicher ailleurs les meilleurs faiseurs.

L’approche traditionnelle du métier n’exclut pas l’utilisation de moyens modernes, telle une boutique en ligne permettant de compléter habilement une présence physique dans la capitale française. De quoi permettre à chacun de choisir, bien installé dans le canapé de son salon, la coupe et la forme de ses chemises, leur tissu et les petits détails qui en feront leur charme. Et bien sûr les fameuses cravates qui les accompagneront. En grenadine, en soie imprimée ou tissée, en laine ou en tricot, à trois ou sept plis.

Scuderia Ferrari et art sartorial, une même passion contagieuse!


Howard’s, 45, rue d’Amsterdam, Paris, tél. 00331 48 78 25 71, lu-ve 11h30-19h30 et sa 14h-19h30, www.howards.fr

Publicité
Publicité

La dernière vidéo lifestyle

Les secrets d'un dressing minimaliste

«Moins, c'est mieux», y compris dans sa garde-robe. En collaboration avec responsables.ch, la blogueuse et auteure de «Fashion mais pas victime» Mélanie Blanc vous donne ses conseils pour acheter modérément et rester branché.

Les secrets d'un dressing minimaliste

n/a