Aller au contenu principal
Encore 1/5 articles gratuits à lire

Mode

L’homme en tulle fragile…

Benjamin Shine peint avec des tissus. Il dessine des ombres avec de la matière. Il fait naître des visages à travers des couches de tulle savamment repassées. Riccardo Tisci, le directeur artistique de Givenchy, a demandé à l’artiste de collaborer sur une petite collection de sur mesure pour homme, t-shirt et sweat-shirt qui sont des œuvres d’art à porter. Trois questions à Benjamin Shine.

Le Temps: Le tulle est utilisé généralement dans les collections féminines. Le choix de cette matière pour créer du sportswear pour homme n’est pas anodin. Est-ce une manière de dire la fragilité des hommes?

Benjamin Shine: Une grande partie de mon travail consiste en des portraits réalisés en tulle. Cette matière est un medium parfait pour exprimer les notions telles que la force et la fragilité des êtres. Dans le cas précis, oui, la nature délicate du tulle, qui vient en contrepoint du style très masculin du vêtement, permet de s’interroger sur la perception de la masculinité.

– La figure de la Madone appartient à l’histoire personnelle de Riccardo Tisci. En mettant une figure de Vierge au centre du vêtement, est-ce une manière de conférer à celui-ci un pouvoir de protection «magique»?

– Certainement. L’idée de protection est intense dans cette pièce. Que l’on soit protégé, ou que l’on soit le protecteur, d’ailleurs. On attribue toujours un rôle aux vêtements, qu’il soit matériel ou spirituel. La relation entre la force et la fragilité existe à plusieurs niveaux qui vont bien au-delà de la matière, et ces pièces ont pour but de l’explorer.

– Qu’est-ce qui vous a conduit à «peindre» avec du tulle?

– Quand j’étudiais la mode, j’ai appris les matières. J’aimais le travail du design et de la construction, mais j’ai commencé à développer des idées plus éloignées du corps. Le tissu était comme un premier coup de pinceau et je pouvais ajouter de la matière, et de la transparence. Le tissu est un medium qui est familier, de manière universelle. Il est facile de s’y référer et de se connecter avec lui.

Publicité
Publicité

La dernière vidéo lifestyle

Les secrets d'un dressing minimaliste

«Moins, c'est mieux», y compris dans sa garde-robe. En collaboration avec responsables.ch, la blogueuse et auteure de «Fashion mais pas victime» Mélanie Blanc vous donne ses conseils pour acheter modérément et rester branché.

Les secrets d'un dressing minimaliste

n/a