Un jour, une idée

L’hôtel carougeois où l’on dort dans des cases de BD

L’Ibis Styles incarne un bel hommage au vivier des dessinateurs genevois, de Töpffer à Zep, avec tous leurs héros. Un hôtel-musée, en quelque sorte

Cet hôtel unique au monde est un hommage à la bande dessinée. On n’y dort pas dans des chambres mais des cases. L’Ibis Styles du groupe Accor à Carouge (GE) offre une plongée et de belles nuits dans le 9e art. Sept auteurs genevois ont laissé courir leurs crayons, couleurs et imaginaire. Chacun son étage: Peeters est au 6e, Zep au 5e, Albertine au 4e, Exem au 3e, Tirabosco au 2e et Buche au 1er. Ils avaient carte blanche, ont habillé les murs à leur goût et humeurs.

Cent dix-neuf chambres ont été décorées sous le regard expert et très amical de Philippe Duvanel, le directeur artistique de BDFIL. Dingo de BD, Arthur Anthamatten, l’administrateur du lieu (qui rentre tout juste du Festival d’Angoulême) a eu cette idée: «Il fallait thématiser, puisque c’est le concept d’Ibis Styles. Genève, ce sont certes les montres et le chocolat, mais c’est aussi Rodolphe Töpffer, le père de la BD européenne.»

Les couloirs de chaque niveau offrent eux aussi des lectures, planches originales et peintures murales face aux ascenseurs. Passer d’un étage à l’autre revient à tourner une page. Un hôtel-musée, en quelque sorte, qui, lors de son ouverture il y a un an, attirait 150 personnes par jour (essentiellement des fans de BD) venues dévorer les murs. «Cela a un peu perturbé le service», reconnaît Victoria Magnani, la directrice. Car ça reste cependant avant tout un hôtel (à partir de 130 francs la chambre) qui draine touristes, voyageurs d’affaires mais aussi Carougeois désireux de passer une nuit singulière dans leur propre cité.

Le hall d’accueil donne un avant-goût. Rayons de BD que l’on peut venir lire en consommant une boisson. Une fresque d’Exem, sur fond bleu roi, salue le visiteur. On y voit Titeuf et Nadia, Yakari, Jonathan et tant d’autres petits héros volant sur des oreillers-nuages. Un pan de mur salue Rodolphe Töpffer. On y lit sa bio, des planches et l’on salue son buste. Le dessinateur et peintre mural Pierre Wazem a réalisé la déco du lobby. Pas de réception classique. Le check-in se fait au lobby ou au bar, et l’hôte peut choisir son auteur via un écran tactile qui montre les réalisations dans chaque chambre.

Zep, paraît-il, passe souvent. Il est né à Carouge, y a occupé rue Jacques-Dalphin un atelier qui donnait sur une cour d’école. C’est en entendant les gamins jouer qu’il a imaginé Titeuf.


Hôtel Ibis Styles, route de Saint-Julien 3, Carouge (GE), tél. 022 544 86 00. Retrouvez ici tous les articles «Un jour, une idée».

Publicité