Corps

À l'hôtel, une plongée au cœur de soi

Après la détente ou la détox, l’hôtellerie de luxe lance désormais des cures de développement personnel, entre soins énergétiques, balades, méditation et échanges philosophiques

Sur les hauts de Gstaad, on atteint The Alpina à travers un long tunnel qui préserve le jardin et la piscine des allers-retours des grosses cylindrées. Les adeptes des cures de développement personnel qui font la réputation du spa Six Senses peuvent y voir une métaphore du chemin qui les mène de l’ombre vers la lumière. Du stress de la vie quotidienne vers un temps pour soi. Comme une bulle bienveillante. Dans laquelle des thérapeutes, parmi lesquels un moine bouddhiste invité deux fois par année, prodiguent des soins énergétiques qui n’ont pas grand-chose à voir avec les massages classiques.

Cures holistiques

Pionnier dans les cures bien-être qui dépassent les préoccupations liées à la détox, à la remise en forme ou à l’anti-âge que déclinent depuis une bonne décennie les hôtels de luxe, ce palace cinq étoiles s’est dès son ouverture en décembre 2012 profilé sur une approche holistique. «L’idée est de dépasser les traitements traditionnels pour prendre réellement soin de soi et de sa condition physique, restaurer l’harmonie de l’être dans sa globalité, au niveau corporel, émotionnel, mental et spirituel», explique le thérapeute en chef né à Athènes Antonis Sarris.

Dernier programme en date, l’Energy Healing Retreat, prévu sur trois jours, a été développé afin de restaurer le dynamisme du corps, d’accroître l’énergie vitale et de favoriser la lucidité mentale. Moment clé de la cure, la méthode Universal White Time Healing (thérapie du temps blanc universel) est l’une des plus mystérieuses. Comme le reiki, elle est axée sur un effleurage (les mains du thérapeute sont le plus souvent au-dessus du corps), pour traiter et harmoniser les centres énergétiques (chakras). «Il s’agit de l’une des plus anciennes méthodes de thérapie et d’utilisation universelle de l’énergie. Elle permet un traitement très profond sans aucune limitation d’espace et de temps, agissant sur les vies antérieures, sur tous les plans de l’être et permet des libérations profondes», note Antonis Sarris, qui prodigue ce soin en personne.

Autre technique encore méconnue dans l’univers des spas, une séance d’Access Bar vise à stimuler certains points de la tête du bout des doigts du thérapeute. «Une technique simple mais puissante destinée à faire émerger un sentiment de soulagement, de liberté et une décontraction profonde qui aide à se débarrasser de schémas récurrents et de pensées toxiques», précise le spécialiste formé au taï-chi, à la médecine chinoise et aux soins énergétiques depuis plus de vingt ans qui a reçu le prix de meilleur masseur du monde par SpaFinder en 2008.

Energie bienveillante

Réparties sur les trois jours, d’autres expériences contribuent à faire plonger les curistes dans une relaxation profonde finale, comme le soin du dos Kundalini, censé rééquilibrer et libérer l’énergie qui sommeille au bas de la colonne vertébrale, des sessions de yoga nidra (méditation guidée en position couchée qui utilise les bienfaits de la visualisation), des exercices de respiration et de méditation ainsi que des enveloppements à l’améthyste et des massages holistiques.

Pour autant qu’on s’engage pleinement dans l’expérience, on en sort apaisé et grandi. Avec des clés de compréhension de ce qui peut limiter le mental, des outils de relaxation (respiration) et l’impression d’avoir reçu des soins un peu magiques qui ont touché des parties intimes de soi en toute délicatesse, sans jamais forcer. «L’important n’étant pas, confirme Antonis Sarris, de faire un travail réflexif profond, mais simplement de recevoir une énergie bienveillante et lumineuse.»

Autre rendez-vous qui s’est en quelques années fait connaître loin à la ronde: la retraite de guérison tibétaine, «un voyage spirituel jusqu’au moi profond» qui englobe tous les aspects de la vie et procède de l’idée d’une unité et d’une interdépendance du corps, de l’esprit et de la nature. Le programme commence par une consultation, une mesure du pouls et un questionnaire permettant de définir la typologie personnelle selon la médecine traditionnelle tibétaine. Les soins définis en fonction sont destinés à rééquilibrer les niveaux d’énergie afin de régénérer le corps et l’esprit: application de tampons d’herbes (soin Hor-me), massage tibétain Ku nye (massage complet par acupression), soin par les bols chantants et séances de méditation tibétaine et de yoga Lu Jong. Deux fois par année, la visite du moine tibétain Tenzin Kalden vient renforcer l’enseignement en groupe ou en individuel.

Lire aussi  La sérénité par l’apnée

«Si pour beaucoup de clients de spa, un bon massage implique forcément le pétrissage et la forte pression musculaire auxquels ils sont habitués, les adeptes des soins énergétiques sont de plus en plus nombreux. Chacun est libre de prendre ce qui est bon pour lui et de choisir son niveau de lecture de ce qui peut être perçu dans ce genre d’expérience qui touche des dimensions subtiles de l’être», conclut Antonis Sarris.

Atmosphère protectrice

Ailleurs, c’est sur la base d’ateliers de groupe a priori plus classiques que le développement personnel s’opère. La retraite de yoga de La Réserve Genève invite le temps d’un week-end à dépasser la performance sportive de cette discipline qui s’est occidentalisée pour se reconnecter à soi. En parallèle, des soirées de célébration de la pleine lune ont régulièrement lieu sur le ponton privé de l’hôtel, avec une combinaison de vibrations sonores de guérison, une pratique de yoga lunaire douce et une cérémonie spéciale.

«Beaucoup des participants sont soumis au stress quotidien, parfois même proche de l’épuisement professionnel. On crée une atmosphère protectrice et profondément relaxante. Des temps d’échange se font spontanément pendant les repas pris en commun», observe Jeff Grant, coach et organisateur des ateliers. Au-delà des postures et enchaînements plus ou moins dynamiques que l’on retrouve dans les cours de yoga enseignés partout en Suisse, on y découvre une approche plus méditative, comme le Yin Yoga, accompagné de bols chantants en cristal et autres instruments de musique à haute portée vibratoire, la méditation Pranayama par le contrôle du souffle, du Qi Gong.

Chambres sans clé

Référence en matière d’hôtellerie de luxe durable en montagne, dans plusieurs granges transformées du village de Commeire, Montagne Alternative propose notamment deux retraites Corps & Esprit par année, en compagnie du philosophe français Frédéric Lenoir et en collaboration avec The Resilience Institute Europe. Ici, le travail se fait en groupe. Partage théorique et réflexions sur le bonheur, le sens de la vie, la résilience, la vie après la mort ou encore la relation au corps forment le corps principal des deux jours de stage.

Que ce soit dans la salle de séminaire ou sur la terrasse ensoleillée de l’une des granges, la sagesse des philosophes est mise en lumière à travers l’expérience personnelle de Lenoir. Avec humour souvent, aussi, comme lorsqu’il relate sa rencontre avec le dalaï-lama qui venait de jeter un caillou à un chat traînant dans son jardin, pensant être seul et qui, après avoir éclaté d’un grand rire, lui dit qu’il est visiblement encore loin de l’Eveil. «Le calme, l’authenticité et la beauté des lieux déclenchent des émotions positives et renforcent les liens avec autrui. On quitte en principe le village rempli de joie et d’inspiration», assurent Alexia Michiels et Benoît Greindl, coanimateurs. D’autres activités encouragent l’ancrage à la terre pour ne pas rester perché uniquement dans les hauteurs cérébrales (sessions de yoga et de pilates ou balades silencieuses avec un accompagnateur-cueilleur tôt le matin, quelques courtes méditations guidées). Les repas pris en commun agissent comme des moments de consolidation des liens du groupe. Les chambres n’ont pas de clé, un détail qui angoisse à l’arrivée, et qui perd toujours plus d’importance au fil des heures. La confiance avec l’énergie du groupe – moteur de développement personnel et de lâcher-prise – étant à l’évidence l’un des points forts de l’expérience.

Retrouvez les derniers articles du T Magazine

Publicité