Aller au contenu principal
Encore 1/5 articles gratuits à lire
L’ancienne gare SNCF Saint-Sauveur.

Voyage

Lille en 11 étapes

Samedi 19 juin, la Suisse affrontera la France au stade Pierre-Mauroy de Villeneuve-d’Ascq. Découvrez notre équipe de bons plans pour succomber aux charmes du grand Nord

La «Capitale des Flandres» a su conjuguer le passé industriel de ses anciens quartiers populaires et l’élégance du Vieux-Lille pour devenir une métropole à taille humaine, qui fait une place belle à la culture, au luxe et à la fête. Autant dire que pour les supporters qui s’y rendront avant le match Suisse-France du 19 juin, elle vaut bien une visite approfondie. Voici quelques pistes pour passer des heures en Nord.

Approcher d’Artagnan à vélo

C’est une mode qui a du bon dans la plupart des métropoles européennes: sillonner la ville à coups de pédales sur des vélos hollandais ou des tandems, par les rues calmes, en prenant vraiment le temps de la découverte. Ici, un circuit de deux heures, marqué d’une dizaine d’arrêts pour mieux découvrir l’architecture et l’histoire de la ville, mène des quais de la Deûle au Vieux-Lille, en passant par le beffroi, le Colysée de Lambersart (fabrique culturelle) ou le parc de la Citadelle (1673), trop souvent oublié des visiteurs. C’est pourtant la citadelle la mieux préservée de France, «la reine des citadelles», disait Vauban, son architecte. Où l’on apprend notamment que le premier gouverneur de cette époque, nommé par Louis XIV, était… d’Artagnan. Aujourd’hui, plus de cape ni d’épée, mais les participants sont invités à boucler le circuit par une petite épreuve de vitesse au mollet, pour le fun.

Réserver à legrandhuit8@gmail.com ou +33 6 08 25 74 91. Tarif: 19 euros

Baby-foot à Saint-Sauveur

Le lieu alternatif par excellence. Rouverte en 2009, l’ancienne gare SNCF Saint-Sauveur s’offre une deuxième vie à grands coups d’événements culturels toute l’année. Pendant l’Euro 2016, l’exposition Foot Foraine va aborder le football de manière décalée, avec photos, expos, projections, tournois de baby-foot… Le lieu idéal pour écouter de la musique, regarder jouer ses enfants dans la cour au printemps, acheter des vinyles ou discuter entre amis à la terrasse du Bistrot de Saint So, le tout à petit prix.

 Chine à la Vieille Bourse

On y va d’abord pour admirer le monument historique composé de 24 maisons accolées, fleuron de l’âge d’or flamand (XVIIe). Puis, dans la calme cour intérieure et sous les arcades, on prend le temps de chiner cartes anciennes et livres rares auprès des bouquinistes, entre échoppes de fleuristes, joueurs d’échecs ou leçons de tango, loin des rumeurs de la ville.

Place Charles-de-Gaulle, www.tourisme-nord.fr

Stand-up paddle sur la Deûle

Entre les jardins Vauban et le bois de Boulogne, il est possible de naviguer debout sur une planche de surf le long de la rivière lilloise, qui abrite 30 espèces de poissons. Une manière d’ajouter le plaisir de la découverte sportive à une balade nature, en pratiquant au passage des exercices de yoga et de relaxation. «Seuls 10% des débutants tombent à l’eau», prévient Jean-Baptiste, le manager, en guise de plaisanterie. Mais 100% des surfeurs urbains apprécient l’expérience.


Réserver à legrandhuit8@gmail.com ou +33 6 08 25 74 91. Tarif: 24 euros


Zep au Palais des beaux-arts

Qui a dit que football et culture ne faisaient pas bon ménage? Balayez les clichés en visitant le Palais des beaux-arts de Lille, un des plus riches musées de France dans un superbe bâtiment du XIXe siècle. Une impressionnante collection de peintures (Rubens, Van Dyck, Delacroix), sculptures (Rodin, Claudel) et dessins (Raphaël). Mais aussi, jusqu’en octobre, une exposition Open Museum#3, qui permet au dessinateur Zep, père de Titeuf, de revisiter l’histoire de l’art à sa manière. Pour tous les âges.


Place de la République. Réserver sur www.pba-lille.fr ou +33 3 59 57 94 00. Tarif: 7 euros. Gratuit pour les moins de 18 ans.


Calme sur l’îlot Comtesse

Au cœur du magnifique quartier du Vieux-Lille, voici un espace inattendu de verdure et de tranquillité, bordé de superbes bâtisses de style flamand. L’endroit idéal pour pique-niquer ou se reposer après une visite de la cathédrale Notre-Dame-de-la-Treille toute proche, ou une longue séance de shopping dans les boutiques design des rues voisines. Ou même, pourquoi pas, pour piquer une sieste avant un match qui promet d’être épuisant pour les nerfs.

Blondes très pétillantes

Ici, la bière n’est pas une boisson, c’est une institution. Dans une ruelle du Vieux-Lille, découvrez une magnifique cave proposant 400 bières exclusivement artisanales, comme il est impossible d’en trouver dans nos supermarchés. Certaines sont même brassées sur place, telles la Dix, la Hoppy Yuzu et la Wal Triple. Pour qui ne peut remplir le coffre de sa voiture de ces bouteilles aux étiquettes originales, les gérants vous indiqueront dans quels bars les déguster.

Rue Jean-Jacques Rousseau 19. Pour toute demande de dégustation (à partir de cinq personnes): +33 6 11 28 76 46

Sous les pavés, le chic

Rues pavées et vitrines élégantes, voici le lieu rêvé pour le shopping. Bien sûr, on y trouve nombre d’enseignes franchisées, mais aussi des boutiques originales. Au départ de la Grand’Place, après avoir fait un tour au Furet du Nord, une des plus grandes librairies d’Europe, empruntez la rue Esquermoise et laissez-vous glisser au fil des pavés: rue Basse, rue d’Angleterre, rue de la Monnaie… Un régal pour l’œil. Pas pour le portefeuille.

Bain créatif au Tripostal

Cet ancien bâtiment de tri de La Poste, à un jet de pierre de la gare Lille-Flandres, se définit comme un lieu d’art et de vie, embrassant tous les genres avec générosité. Résolument contemporain, il propose trois immenses plateaux d’exposition. Mais aussi des événements en tout genre: festivals, résidences, concerts, happenings, goûters d’anniversaire, apéros-bars et même clubbing.


Au marché de Wazemmes

Mais si, la Lille populaire et cosmopolite existe encore: il suffit de se rapprocher des portes sud de la ville. Ce marché, à la fois à ciel ouvert et abrité sous une halle industrielle, est depuis longtemps une institution des lendemains de fête, le dimanche, pour un brunch iconoclaste dans des bistrots sans manières. Aussi animé que parfumé, il réconcilie fêtards et lève-tôt, la bière et les nems, la brique rouge et les piments verts… 

Place Nouvelle-Aventure. Mardi, jeudi, dimanche.


Y manger

Difficile de ne choisir que quelques adresses dans une ville aussi riche en bars et restaurants.

Pour les amateurs de gaufres du Nord, la référence reste la vénérable maison Méert. Rue Esquermoise 27

Autre spécialité sucrée de Lille, les merveilleux, un dessert composé de deux meringues recouvertes d’une crème onctueuse et de copeaux de chocolat. A déguster dans la pâtisserie Aux merveilleux de Fred. Rue de la Monnaie 27

Un salon de thé cosy aux saveurs sucré-salé, d’inspiration anglaise: Elizabeth’s. Rue Basse 71

Pour ceux qui préfèrent s’éloigner du centre pour jouir de terrasses au calme: la Guinguette de la marine, où l’on peut se familiariser avec les plats locaux (potjevleesch, carbonnade flamande, welsh). Avenue Léon-Jouhaux 8

Mention au Mother, ancienne boîte de nuit reconvertie en buvette et cantine bohème, qui accueille ateliers do-it-yourself, expos de créateurs de bijoux, ventes de vêtements au kilo… Bd Jean-Baptiste-Lebas 29

Pour finir la soirée après le match, direction le Vieux-Lille, sans une hésitation. Avec une halte à La Capsule pour les poutres apparentes, la cave voûtée et les pépites pression. Rue des Trois-Mollettes 25

Terminus au Kremlin, incontournable bar à vodkas à l’ambiance soviéto-nostalgique, avec lumière rouge, bustes de Lénine, faucilles et marteaux en motif de décoration. Cols Mao acceptés. Rue Jean-Jacques-Rousseau 51

Publicité
Publicité

La dernière vidéo lifestyle

Les secrets d'un dressing minimaliste

«Moins, c'est mieux», y compris dans sa garde-robe. En collaboration avec responsables.ch, la blogueuse et auteure de «Fashion mais pas victime» Mélanie Blanc vous donne ses conseils pour acheter modérément et rester branché.

Les secrets d'un dressing minimaliste

n/a