Aller au contenu principal
Encore 1/5 articles gratuits à lire

élégance française

«L’invention prend le pas sur l’imitation»

L’élégance française, on en parle bien aussi en province, notamment à Nantes. «Le Chouan des villes», auteur du blog du même nom consacré à l’élégance masculine, livre son point de vue

Le Temps: Comment définir l’élégance française masculine? Le Chouan des villes: L’élégance, comme la beauté, se constate plus qu’elle ne s’analyse. Et il n’existe pas de style français. Partant de là, le Français soucieux d’élégance a le choix entre de multiples influences. Cette liberté peut se révéler embarrassante. Son style sera forcément moins typique et typé que celui du Britannique ou de l’Italien. Mais, affranchi de la conformité à un modèle national, il sera sans doute plus personnel. L’invention prend le pas sur l’imitation.

Qui incarne le mieux pour vous cette élégance? Philippe Noiret, pour la raison que je viens d’avancer. On l’a injustement réduit, à mon sens, au gentleman-farmer à la française. Et j’admets qu’il lui est arrivé de s’y complaire. Mais il valait beaucoup mieux. Son style puisait à de nombreuses sources. Ses costumes venaient de Rome, mais son style n’était pas italien. Ses chemises venaient de chez Charvet, ses chaussures de chez Lobb… Il mélangeait, cherchait des accords personnels avec goût et fantaisie.

Quels détails sont caractéristiques? Le Français est très sensible à la qualité des matières et de la fabrication. Une belle coupe ne lui suffit pas. Il faut encore que le vêtement soit fait pour durer. L’élégance est une addition de détails. Ce dont je suis certain, c’est que, pour un Français, il ne saurait y avoir d’élégance sans sens de la mesure. Il fuira le «trop» ou l’effet déguisement.

Cette élégance est-elle intemporelle? Classique, l’élégance française tend bien sûr à l’intemporalité. Un Français est moins sensible qu’un Italien, je crois, aux mouvements de la mode. Il peut s’y intéresser, mais avec un regard distancié, amusé. Sa préoccupation est ailleurs. Elle réside dans l’approfondissement d’un style personnel.

Seule l’apparence vestimentaire compte? Non, cela va de soi. Notre XVIIe siècle a inventé un noble idéal, celui de l’honnête homme. L’honnête homme se devait d’être poli, courageux, cultivé, modeste. Il devait aussi savoir s’habiller. Selon cet idéal, l’élégance était donc une manière de se comporter, de se montrer et d’agir. On ferait bien de s’en inspirer aujourd’hui. L’élégance peut aussi être une forme de résistance.

Quelles sont les autres caractéristiques de l’élégance française? Le savoir-vivre, la galanterie. La tradition française a placé la femme au centre de la vie mondaine. Ce particularisme culturel explique peut-être que nous ayons abandonné à la très masculine société anglaise et à la machiste société italienne notre ancienne suprématie en matière de mode masculine. En revanche, la mode féminine qui, à sa manière, glorifie la femme, reste notre spécialité. > Le blog «Le Chouan des villes»

Publicité
Publicité

La dernière vidéo lifestyle

Les secrets d'un dressing minimaliste

«Moins, c'est mieux», y compris dans sa garde-robe. En collaboration avec responsables.ch, la blogueuse et auteure de «Fashion mais pas victime» Mélanie Blanc vous donne ses conseils pour acheter modérément et rester branché.

Les secrets d'un dressing minimaliste

n/a