Un jour, une idée

Lire la carte puis se nourrir de livres

L’an passé, la librairie-café Les Recyclables a célébré ses vingt années d’existence. Avec expositions qui retraçaient l’histoire du lieu, musiques et présence de Sa Majesté Helvetus IV, roi de Suisse, et ses deux courtisans Plonk et Replonk, qui imaginèrent une affiche exclusive et assez déjantée de la soirée. L’adresse, située rue de Carouge à Genève, aime les folies douces, la samba de nuit, le tartare de thon au boulgour et l’atmosphère studieuse des après-midi lorsque l’on part en quête, parmi les étagères, d’un ouvrage de René Girard, pas cher et en bon état. La réussite des Recyclables depuis 1994, c’est tout cela.

Au début n’ouvrit rue Jean-Violette qu’une librairie d’occasion proposant à des tarifs intéressants des livres «presque neufs». En 2000, le transfert rue de Carouge dans un espace plus large poussa les fondateurs Vincent Girardin et Frederik Sjollema à la gourmandise. Dévorer des livres, certes, mais aussi des viandes, salades, tartes. Un café-restaurant mêlant les conversations entre amis au bruissement de la page qui tourne.

En 2005, Les Recyclables ont reçu le Prix du développement durable délivré par le canton de Genève. Une distinction autant pour la librairie que pour la restauration. Patricia Coelho, la gérante côté bistrot, confirme que le bio s’immisce partout dans ses assiettes. «Légumes de proximité, menus végétariens, sans gluten, boissons naturelles, salade de chèvre à la ciboulette, dorade à la sauce orange et au romarin et même une sauce recyclable au beurre d’épices et curry», énumère-t-elle. Côté livres: 7000 à 8000 ouvrages (romans, essais, BD, livres enfants) de seconde main et second œil recyclés puis revendus à des prix réduits. «Nous n’acceptons que des éditions originales et les livres les plus récents possibles. Nous ne sommes pas une bibliothèque d’œuvre caritative mais une vraie librairie moins chère que les autres», argue Gregory Marchou, le responsable de la librairie.

Le public est au restaurant jeune, étudiant, un peu intello, cosmopolite. Attiré par les after jazz, pop-rock, fado, jam Brésil que Patricia organise. A la librairie, il est de tous les âges, de tous les modes et niveaux de vie.

Une affiche détournée à la devanture des Recyclables fit beaucoup parler d’elle en mars dernier. On pouvait lire «Librairie Zéro MCG» en réponse à la campagne du parti anti-frontalier dans les rues d’Onex avant le scrutin communal. «Le but est de susciter le débat. Même s’il faut reconnaître qu’on aime bien rigoler ici», avait alors confié au Temps Frederik Sjollema.

Les Recyclables,

rue de Carouge 53, 1205 Genève, 022 328 60 44, www.recyclables.ch.