Un jour, une idée

A l’oasis urbaine des Fourneaux du Manège, à Onex

Ce restaurant à la réputation de longue date a été récemment repris par trois jeunes professionnels enthousiastes, en banlieue genevoise

C’est une romantique maison de maître sertie dans son écrin de verdure. Bâtie en 1628, elle a gardé l’allure des demeures champêtres typiques du XIXe, avec tourelles et vérandas pleines de charme. Aujourd’hui, elle abrite un joli bistrot au sol en carreaux d’époque et un restaurant aux nobles volumes que souligne une imposante cheminée de marbre noir. Il n’y a que l’éclairage qui n’est pas encore tout à fait au point. Mais le charme opère quand même sous les stucs du plafond, au son du parquet qui craque. Dès les beaux jours, la terrasse se prélasse à l’ombre des arbres centenaires, face au manège (d’où le nom du resto). En plus, il y a un parking devant la porte. Que demander de plus?

L’amuse-bouche est d’inspiration nipponne: du saumon et du riz en boulette, des légumes marinés. C’est bon, c’est frais, ça invite à poursuivre la découverte de ce restaurant à la réputation de longue date, récemment repris par trois jeunes professionnels enthousiastes: Sébastien en cuisine, Gauthier et Marc à l’accueil et à la gestion, entourés de collaborateurs aussi motivés qu’eux.

Un bonbon de cardon

En cette fin d’hiver, la cuisine envoie d’abord un bonbon de cardon (ah, les jolies feuilles translucides aux nervures rouges!) au chèvre frais, accompagné d’écrevisses du Léman et d’une sauce délicate: un plaisir pour les yeux et un délice en bouche. Les perches du Léman sauce chimichurri ne sont de loin pas une excentricité dommageable: au contraire, on se réjouit de cette surprise tout en pertinence gourmande. Puis on se régale avec le duo de volaille, le suprême bien tendre et la cuisse confite en cromesquis bien croquant. Ou, dans la même veine, avec le cochon laqué aux épices. Pour terminer avec un café gourmand qui porte bien son nom, ou un trio de poires (en soufflé, rôtie, glacée) à la noisette du Piémont.

Et comme arrive la saison des mariages et des baptêmes, un coup d’œil aux jolis salons qui servent aussi aux séminaires et aux repas d’affaires s’impose. D’autant plus que cette oasis urbaine affiche des tarifs assez raisonnables dans le contexte genevois.


Les Fourneaux du Manège, route de Chancy 127, Onex (GE), tél. 022 870 03 90,
ma-sa 12h-14h30.


Une fois par semaine, la rubrique «Un jour, une idée» est réalisée en collaboration avec Gault&Millau Channel.

Publicité