Un jour, une idée

Au Marcel de Genève, on pourrait se croire à New York

Cette nouvelle adresse genevoise sert le meilleur des cafés branchés du monde dans un décor hyper-tamisé

Noir, c’est noir. Même pas besoin d’espoir. Car chez Marcel, l’obscurité est pleine de promesses. Cette adresse inaugurée l’automne dernier dans le quartier des Eaux-Vives pose un décor plutôt inattendu à Genève. On y retrouve les caractéristiques d’une belle brasserie – parquet, haut plafond, moulures, deux grandes vitrines qui peuvent s’ouvrir en été, des pieds de table en fonte – emballées dans une ambiance type arrière-scène de théâtre.

Tous les murs et plafonds sont peints en gris anthracite, ce qui plonge le lieu dans la pénombre. Seuls les ampoules à l’ancienne qui pendent au-dessus des tables et les couverts dépareillés en argent, chinés dans les brocantes de la ville, brillent dans l’ombre. «Quand on voit que les clients sortent leur mobile pour éclairer la carte, on leur apporte des loupes de lecture», s’amuse Femke Delarive, à la tête de Marcel.

La bande-son, elle, rejoue le meilleur des années 1960 et 1970. Une touche rétro qui fédère la clientèle mixte du lieu qui défile tout au long de la journée, sept jours sur sept. Des grands-mères aux cadres, en passant par les expatriés et les familles. «La cuisine reste ouverte tout l’après-midi, ce qui est un plus pour les gens qui travaillent dans le quartier», précise la fondatrice, diplômée de l’Ecole hôtelière de Lausanne, qui a importé à Genève le concept de Marcel fondé à Paris par sa cousine. Même ambiance. Même carte. Type cantine new-yorkaise. Avec des salades très copieuses et saines (superfood, chou kale, quinoa, boulettes de viande, falafels, etc.) et des grands classiques (burgers, contre-filet de bœuf, fish and chips, bagels, dont le fameux Reuben au pastrami, gruyère et chou).

C’est un peu comme si le meilleur de la bistronomie du monde se retrouvait sur la carte. De la burrata italienne aux nachos en passant par du crab cake, du filet de thon à la sauce satay ou des pancakes au sirop d’érable. «Tout est fait maison, sauf le pain», assure Femke Delarive, qui mise sur des formules brunch les samedis et dimanches. Les boissons, elles aussi, s’annoncent aussi artisanales que possible. Et le champagne? Du brut nature, évidemment.


Restaurant Marcel, rue des Eaux-Vives 3, Genève, tél. 022 735 33 33, lu-ve 10h-23h, sa-di 10h-19h.

Publicité