Son premier souvenir de Jean Paul Gaultier? Un corps à contre-courant, 1 mètre 50 et 80 kilos. C’est Beth Ditto, icône du rock contemporain, obèse assumée, défilant au milieu de brindilles taille zéro. Nous sommes le 3 octobre 2010, à Paris. Marvin M’Toumo a 16 ans. Seul derrière son écran, l’adolescent vit ce défilé comme un événement. Une révélation. «Je me suis rendu compte que la mode permettait de prendre position sur des sujets de société. Il m’a semblé qu’enfin nous pouvions toutes et tous être célébrés pour notre singularité. Depuis ce jour, les shows de Jean Paul Gaultier, avec des égéries aussi belles et surprenantes que Rossy de Palma, Nabilla ou Madonna, ont toujours incarné un monde dans lequel je rêvais de vivre.»