Pour les initiateurs du projet, il est inconcevable d’employer le terme «machine». Il faut admettre que l’apparence design de leur «bar à café», aux couleurs rose et vert vif, diffère drastiquement des interfaces froides des automates auxquels on a été habitués jusqu’à présent. Ce look sympathique constitue la carrosserie contenant différentes composantes techniques qui permettent de personnaliser son propre café. Au cœur de l’engin, un moteur de la marque Schaerer moud le café strictement à la minute pour chaque tasse.

A l’origine de la start-up Mia&Noa, Maren Knief Clerc entend approcher le café en gastronome, comme le prouve son soin maniaque de chaque détail. On apprend par exemple que la consistance de la mousse pour les boissons lactées doit rigoureusement être soyeuse et lisse, sans bulles d’air. Sa machine utilise du lait avec 3,9% de matière grasse des laiteries genevoises, mais aussi du lait d’avoine produit par un agriculteur de Soleure.