C’est une créature bleu marine extravagante qui flotte sur les rives de la capitale danoise. Sa carapace de mille et une écailles turquoise semble voler la couleur aux vagues nordiques. Ses formes angulaires évoquent un iceberg cubiste. Inauguré en 2017, le bâtiment de l’International School de Copenhague a de quoi éblouir. Surtout quand on apprend que les carrés colorés sur sa façade sont en réalité… des panneaux solaires de dernière génération. Une mosaïque composée par les architectes C.F. Møller avec du verre photovoltaïque Kromatix, développé par la société SwissINSO avec des ingénieurs de l’EPFL.

Lire aussi: Les panneaux solaires d’Insolight franchissent un record