Un jour une idée

Des mots pour le dire à l'ancienne

C’est chez Nicolas Regamey qu’il faut aller pour des projets sur-mesure de faire-parts, cartons d’invitation, papiers à lettre, étiquettes ou cartes de visite qui ont du relief, du caractère et incarnent le soin de la lenteur bienheureuse

Il a les moustaches de Dali. Et il l’est l’un des seuls typographes au monde qui imprime encore les billets de train à l’ancienne. Fringant trentenaire, Nicolas Regamey est le gardien des mots qui deviennent matière. Un procédé vieux comme l’invention de l’imprimerie qui se met en route grâce aux mécaniques rutilantes dans son Atelier Typo de la Cité, à quelques pas de la cathédrale de Lausanne. Toutes les machines, semblant sorties d’un musée, sont opérationnelles et portent un nom anecdotique: Edwige de Morges, Big Ben de Toronto, Charlotte d’Aigle… Formé au Cadratin, la référence veveysanne en la matière depuis 25 ans, il fête lui déjà ses dix ans cette année. «Ce métier artisanal donne le temps aux mots d’émerger, d’appeler une couleur plutôt qu’une autre, de choisir les lettres, d’aligner les caractères d’imprimerie en plomb, de mettre en page, de presser, d’imprimer», donne à voir Nicolas Regamey. C’est chez lui qu’il faut aller pour des projets sur-mesure de faire-parts, cartons d’invitation, papiers à lettre, étiquettes ou cartes de visite qui ont du relief, du caractère et incarnent le soin de la lenteur bienheureuse. Compter une dizaine de jours pour tout le processus, adapté à tous les budgets. Dans son coin boutique, également en ligne, on trouve aussi de beaux carnets de note et des polars d’auteurs lausannois qu’il a édités dans l’esprit d’autrefois. Plusieurs nouveaux livres sortiront mi-décembre. Vernissage et apéro le 12 décembre.


Atelier Typo de la Cité
Rue Louis-Curtat 9, Lausanne, t. 021 312 12 76, www.ateliertypo.ch

Publicité