Un jour, une idée

Des moutons dans les vignes de Tartegnin

Le Domaine de Penloup, en pleine conversion biologique sur la Côte vaudoise, convie ces jours-ci un troupeau pour tondre ses parcelles. L’occasion de faire découvrir aussi le nouveau chasselas, des produits du terroir et de la cosmétique naturelle près des agneaux

Tout autour du village de Tartegnin, les parcelles de vigne dessinent des patchworks de verdure tapissant le paysage jusqu’aux forêts qui s’étirent vers le Jura. Ici, la vue sur le bassin lémanique est ininterrompue. Les vignerons sont collègues plutôt que concurrents. Sans doute parce que pour les gens du cru, le slogan de Tartegnin, c’est «le pays du bon vin».

Ecologique et sympathique

L’approche est plutôt douce. Plusieurs domaines convient des moutons à l’aube du printemps pour désherber les sillons de vigne, juste avant que les ceps sortent leurs pousses. «Nous le faisons depuis trois ans. Cela permet de retarder la première fauche avec les machines et assure un petit apport nutritif de matières organiques. La méthode est écologique et terriblement sympathique», se réjouit Vincent Graenicher, vigneron-encaveur à la tête du Domaine de Penloup.

Convaincu que l’avenir passe parfois par un retour aux sources, il transforme actuellement son exploitation dans l’optique d’offrir des vins vivants. Il a supprimé tous les produits de synthèse pour le traitement phytosanitaire des parcelles et vient d’acquérir un appareil pour le travail du sol interceps, ce qui permet d’éviter les herbicides.

Bottes de paille et bougies

Le nouveau cru A l’Origine vient d’être mis en bouteilles. Ce chasselas issu d’une parcelle «vieille vigne» cultivée bio a été réalisé sans aucun additif ni collage ou filtration (en dehors d’un peu de soufre après fermentation alcoolique). Un cru nature, brut et authentique qu’il sera possible de déguster ce samedi au domaine. «Il y aura des bottes de paille, des bougies finlandaises, les cosmétiques naturels EGB Switzerland (jeune marque lausannoise) et une soupe aux pois mijotée dans un grand chaudron.»

Et puis, «le berger Mathieu Müller nourrira ses agneaux au biberon et présentera ses terrines campagnardes, macérées au vin du domaine. Les moutons qui pâturent les vignes pourront être caressés par les enfants», détaille le vigneron, qui est également membre du comité de direction de l’Office des vins vaudois.


Domaine de Penloup, chemin de Penloup 3, Tartegnin (VD), tél. 079 671 72 91, samedi 24 mars, 11-17h

Publicité