L’adresse genevoise Chez Calvin s’offre une métamorphose surprenante pour égayer les beaux jours. Le restaurant, qui en temps normaux joue les codes classiques de la brasserie cossue, propose jusqu’à la mi-septembre un hommage à la péninsule Ibérique. Une symphonie de tapas s’invite sur la carte qui s’intitule «Las Ramblas de Ginebra» où les fondamentaux, tels que la tortilla, le gaspacho andalou, le pan con tomate et les patatas bravas, ouvrent le bal pour d’autres propositions inventives.

Le chou-fleur rôti avec labné au safran, les artichauts frits et leur sauce aïoli ou le kale braisé aux noix font office de légumes gourmands. On craque pour les boulettes de viande dans une sauce tomate à peine relevée, mais c’est du côté de la mer que l’assortiment se fait plus riche. En plus d’une grande variété de poissons frais proposée à la plancha ou en croûte de sel chaque jour, on retrouve l’effiloché de morue, les calamaretti sur confit d’oignons, la cassolette de gambas à l’ail, les moules à la catalane, les croquettes de morue et l’incontournable poulpe grillé. Ce dernier est «cuit à basse température pendant plusieurs heures avant d’être braisé», nous précise le directeur, Fabian Affentranger, «l’idée est de rehausser ces plats traditionnels. Si vous prenez les crevettes à l’ail, c’est typiquement un plat qu’en Espagne on déguste au marché, sur le pouce.»