Même si l’été à venir devrait être celui d’une douce renaissance de la musique live, avec des manifestations pouvant accueillir jusqu’à 3000 spectateurs, l’offre ne sera pas assez abondante pour donner du travail à tous les musiciens et musiciennes qui, depuis maintenant plus d’une année, sont privés de scène. 

Faire quelque chose pour eux, mais quelque chose de différent: en réfléchissant à la mission de la Montreux Jazz Artists Foundation, Stéphanie-Aloysia Moretti s’est souvenue de sa formation en histoire de l’art pour proposer un projet original. Dès ce vendredi, à l’occasion de la Journée internationale du jazz de l’Unesco, près de 30 pièces issues des collections du Musée Jenisch dialoguent avec des titres composés ces dernières années par des artistes suisses actifs dans les musiques actuelles.

Portrait:  Stéphanie-Aloysia Moretti, Madame culture au Montreux Jazz

En collaboration avec Nathalie Chaix, directrice de l’institution veveysanne, Stéphanie-Aloysia Moretti a conçu une balade artistico-musicale permettant aux visiteurs du musée de lire les œuvres accrochées autrement. «C’est comme si elles prenaient du volume, passant de deux à trois dimensions.» Parmi les dialogues proposés, Le Port d’Ouchy, peint par François Bocion en 1885, peut être redécouvert en écoutant une composition du duo électro zurichois Egopusher. «On a quasiment l’impression d’entendre le clapotis du lac, s’enthousiasme la directrice de la Montreux Jazz Artists Foundation. La musique a cette force de pouvoir transformer notre rapport au visuel.»

Il y a aussi cette Vague du Léman (1877), de Courbet, transcendée par le saxophoniste lausannois Ganesh Geymeier, ou un Hodler, Portrait de Berthe Hodler-Jacques (1894), sublimé par la harpiste genevoise Julie Campiche. Parmi les œuvres retenues pour Art & Sons, des créations de Picasso, Vallotton ou Charles Gleyre, mais aussi des pièces d’artistes contemporains comme Emmanuelle Antille ou Alain Huck.

Du côté des metteurs en sons, on croise Christophe Calpini, The Young Gods, Erika Stucky, Erik Truffaz, Martina Lussi ou encore Nik Bärtsch. Leurs morceaux sont accessibles via un code QR à scanner depuis son téléphone portable. Et Stéphanie-Aloysia Moretti d’espérer que les amateurs d’art découvriront ainsi la richesse et la diversité de la scène musicale helvétique.


«Art & Sons», Musée Jenisch, avenue de la Gare 2, Vevey, tél. 021 925 35 20, ma-di 11h-18h, dès mai je jusqu’à 20h. Retrouvez tous les articles de la rubrique «Un jour, une idée».