Faire découvrir, d’un côté, les secrets des instruments inhérents à l’univers de la musique classique – comme le piano, le violon ou le violoncelle – et, de l’autre, certaines grandes figures du règne animal, c’est l’objectif du spectacle associé au jeu Le Carnaval des animaux. A l’heure où la création scénique doit prendre son mal en patience, la violoniste et productrice lausannoise Isabelle Meyer cherche d’autres moyens de toucher son public cible.

En parallèle à la diffusion de ses spectacles, filmés dans des lieux inaccessibles actuellement, et l’adaptation de certains projets pour des animations scolaires, elle lance une marque de jeux musicaux qui font écho à ses spectacles. Si elle a profité du premier confinement pour peaufiner Le Carnaval des animaux, elle planche actuellement sur les deux prochaines créations qui seront adaptées des spectacles Un Fantôme à l’opéra et Danse avec le violon.


Lire aussi:


Par le biais de son ensemble Art-en-Ciel, elle parvient à conjuguer culture musicale, humour et éducation, en couplant les notes du répertoire classique avec d’autres disciplines comme la danse, la science, la mode, le droit, la philosophie ou la magie pour s’adresser à tous les publics.

Du piano au lion

Dans le cadre du Carnaval des animaux, elle s’est associée au biologiste Daniel Cherix, ancien conservateur au Musée cantonal de zoologie à Lausanne et professeur honoraire de l’Université de Lausanne. Sous les traits de Lady Vivaldi, son personnage de scène coiffé d’une impressionnante mèche dressée en forme de tête de violon, elle débat avec le spécialiste sur le monde animal et musical. La boîte du jeu en vente via le site de la compagnie contient un accès streaming au spectacle qui a été tourné dans le décor africain du Musée d’histoire naturelle de Genève.

Dans l’idéal, il faudrait visionner le spectacle avant de jouer, pour s’imprégner de la musique et de l’ambiance de jungle. Le but de ce jeu coopératif est d’unir les connaissances des joueurs pour retenir le pion éloigné le plus longtemps possible de la case finale, retardant ainsi sa transformation en fossile. Histoire de gagner ensemble un défi majeur: la préservation des espèces animales en voie d’extinction et des pratiques musicales. Un double défi ô combien dans l’air du temps.


Jeu «Le Carnaval des animaux», Art-en-Ciel, Isabelle Meyer, 69 fr. 90 + 9 fr. de frais de port; pour les écoles: 5 fr. par élève (inclus: jeu + streaming + assistance pédagogique); hotline pédagogique Lady Vivaldi ve 12-14h au 079 345 95 03. Retrouvez tous les articles de la rubrique «Un jour, une idée».