«Je ne regarde pas forcément les défilés, mais la mode m’intéresse en tant que forme d’expression créative. D’ailleurs, j’ai ma propre marque de bijoux (@greenmoonjewelry__ sur Instagram). Je les fabrique moi-même à la main à partir de fleurs séchées. Mon premier vêtement marquant? Je me souviens qu’à 14 ans, je portais des jupes plissées d’écolière, et on se moquait de moi. J’écoutais du metal, et je mettais aussi des creepers, ces chaussures à épaisses semelles de crêpe que portaient les punks et les gothiques dans les années 1980. Ironiquement, je pense qu’on trouverait ce look cool aujourd’hui.»