Un nez de framboise et de fruits rouges avec une jolie pointe d’acidité, une robe rubis aux bulles légères. Et en bouche? On vogue quelque part entre le pétillant naturel, le cidre et la grenade… On reconnaît ici le zeste de folie de Niels Rodin, dont la dernière création baptisée «pommoise» est née pour valoriser des variétés anciennes de pommes: «A cette base, j’ai ajouté des baies rouges et de la mandarine, avant de vinifier le tout comme un cidre (bio) traditionnel.»

L’agrumiculteur de Borex (VD), sur les hauts de Nyon, dévoilait ces jours ses nouvelles réalisations: cultivé en bio, son domaine est désormais entièrement alimenté par les énergies renouvelables, un «souci de cohérence». Un savant montage de panneaux solaires, panneaux thermiques et pompe à chaleur permet de préserver du gel les quelque 400 variétés d’agrumes et fruits rares cultivés sous serre et en pleine terre.

La bonne nouvelle du jour? La ferme aux agrumes s’ouvre au public, privés et restaurateurs confondus, proposant à la vente directe ses nombreuses et très gourmandes spécialités. L’entrée du site, côté route d’Arnex, a été dotée d’un espace boutique, équipé d’une cuisine professionnelle, où seront désormais accueillis les amateurs d’agrumes venus faire leurs emplettes, où se tiendront ateliers, dégustations et autres repas thématiques.

Lire aussi: Le génie de Niels Rodin infuse désormais dans la tasse

«Le modèle économique était à réinventer»

Ce qu’on y trouvera? Parmi les produits frais, c’est la saison des yuzus, mais aussi des satsumas, ces savoureuses mandarines japonaises, des citrons caviars ou faustrimes, et bientôt des mains de bouddhas et autres cédrats. Hors agrumes, les siens ou ceux labellisés de domaines partenaires bios siciliens ou français, il y aura aussi – quoique en quantités limitées – du gingembre ou des grenades. Quant aux produits transformés, la liqueur de yuzu reste un des best-sellers, mais entre les sauces, la pommoise et les tomates séchées, voire les vins d’un domaine partenaire du Luberon, la gamme ne cesse de s’élargir. Les commandes restent possibles via le site.

«Le modèle économique était à réinventer, explique Niels Rodin, qui s’est allié l’expertise de la start-up Green Market, à l’Agropole de Molondin, dans le Jura-Nord vaudois, vouée à l’alimentation durable. Les surfaces et la diversité des variétés ne permettant pas d’être rentables, la ferme des agrumes se positionne dès lors en conservatoire et centre de recherche et développement unique en Europe.» A terme, son savoir-faire et ses compétences vont servir à promouvoir de nouvelles cultures en Suisse et au-delà, comme le yuzu, remarquable exemple d’acclimatation.


Niels Rodin, visites sur rendez-vous. Route d’Arnex 9, Borex. Tel: 022 565 30 70. Retrouvez tous articles de la rubrique «Un jour, une idée».