«Dans la mesure où elle nous signale la présence d’un danger, la peur a un rôle à jouer. Il faut donc lui reconnaître sa valeur et ne pas s’en détourner. Pour autant que la dangerosité perçue soit réelle. Lorsque ce n’est pas le cas, on tombe alors dans l’anxiété. Si la peur contribue à la survie en nous poussant à nous mettre en sécurité, l’anxiété, au contraire, nous inhibe et peut nous empêcher de vivre normalement.