Aller au contenu principal
Encore 1/5 articles gratuits à lire
La Noxibottle, dans sa version rose mat.
© Fanny Flaction

Un jour, une idée

Noxibottle, les thermos chics

Lancée en décembre dernier par une jeune Vaudoise, la marque de bouteilles en inox propose de garder vos liquides au chaud, et d’allier élégance et étanchéité

Entre deux pistes noires, les doigts ankylosés, ou avant la réunion matinale, l’esprit un peu embrumé, qui ne se prend pas volontiers une tasse de thé ou de café brûlant? Un liquide qui réconforte et vivifie, gardé bien au chaud par un thermos vaillant, glissé dans son sac en partant?

Des bouteilles isothermes, on en trouve de toutes les tailles et de tous les galbes. Mais ces dernières années, le modèle type gourde d’alpiniste a été peu à peu détrôné par des versions plus fines, élancées et colorées. Devenu objet tendance et design, le thermos a vu fleurir une multitude de marques qui proposent leur version du récipient isolant.

La petite nouvelle est née à Yens (VD), en décembre dernier. C’est en voyant des jeunes filles boire dans leur élégant thermos américain lors d’un trajet en train que Fanny Flaction, jeune employée dans le domaine des assurances, a eu l’idée de proposer un équivalent romand.

Disponibles depuis décembre dernier, les Noxibottle ont l’allure de leurs cousines en PET mais sont en fait composées essentiellement d’acier inoxydable. Pour 26 (350 ml) ou 36 francs (500 ml), on repart avec un thermos léger et élégant, disponible en une vingtaine de coloris: rose mat, bleu électrique, marbré, boisé ou même toucher velours. Mais ce sont les dorés qui se sont arrachés pendant la  période de Fêtes.

Plus de gobelets plastiques

Fabriquées en Chine, comme la grande majorité des thermos en inox, les Noxibottle sont toutefois garanties sans bisphénol A ni produits chimiques, et se veulent réutilisables et écologiques. «L’idée est de proposer une autre solution que les gobelets en plastique, à utiliser dans de multiples circonstances, explique Fanny. Même lorsqu’on va se servir à la fontaine à eau de son bureau!»

Dans cette optique, Noxibottle s’est également associée avec The Ocean Cleanup, organisation néerlandaise qui lutte pour la propreté des océans, et à laquelle Fanny reverse tous les mois une partie de ses recettes. «Son fondateur est un jeune ingénieur aéronautique de 19 ans qui a mis au point une technologie permettant d’aspirer les nappes de déchets plastiques», explique Fanny.

Votre thé, quant à lui, ne se déversera pas en flaques au fond de votre sac. Grâce à un bouchon siliconé, il tiendra douze heures sans tiédir ni couler. De quoi allier chic et étanchéité.


Noxibottle. Les Filles d’ici, rue du Pas-de-l’Ours 5, Crans-Montana (VS), lu-di 10h30-19h;
La Boutique du goût, rue du Cendrier 5, Genève, tél. 022 738 23 61, ma-ve 10h30-13h et 14h-18h30, sa 10h30-13h et 14-17h.

Publicité
Publicité

La dernière vidéo lifestyle

Les secrets d'un dressing minimaliste

«Moins, c'est mieux», y compris dans sa garde-robe. En collaboration avec responsables.ch, la blogueuse et auteure de «Fashion mais pas victime» Mélanie Blanc vous donne ses conseils pour acheter modérément et rester branché.

Les secrets d'un dressing minimaliste

n/a