Un jour, une idée

Des objets de la vie quotidienne, mais rétro? C’est sur The Merchant & Co

Sur cette boutique en ligne, on ne trouve que des articles neufs du quotidien qui pourraient être ceux d’un «general store» de Londres ou New York au XIXe siècle

Il y a cette bouteille fumée, type droguerie, qui sent bon la figue, à sprayer sur les meubles et tissus de la marque australienne familiale Murchison-Hume. Plus loin, une casserole en verre transparent pour voir danser les cornettes ou le riz. Des colliers et laisses pour chiens en corde de marine produits dans un atelier de Brooklyn, des peignes anglais, de la porcelaine de Limoges, de la vaisselle en acier émaillé, des savons à base d’ingrédients naturels, des balayettes et ustensiles de jardin avec manche en bois fabriqués à la main…

Sur la boutique en ligne The Merchant & Co, on ne trouve que des articles neufs du quotidien qui pourraient être ceux d’un general store de Londres ou New York au XIXe siècle. Et c’est ça qui est formidable. Car ces nouveaux objets de l’ancien temps ont fait leur preuve. Ils plaisent et ils durent. Tel est le fil conducteur de ce shop hyperpointu qui, malgré son graphisme et son nom à consonance dandy britannique, est un pur produit suisse.

Amis de longue date et chasseurs de beaux objets dans les capitales européennes, Emily Michel-Odier – la créatrice de Partylicious, un site consacré à la décoration de fête – et Xavier Grousson – fondateur de Tattyoo, leader européen de tatouages éphémères pour enfants et adultes dessinés par des créateurs confirmés ou émergents – ont réuni quelques 350 références pour la cuisine, la salle de bains, la papeterie, l’extérieur ou le bureau. Les commandes sont envoyées dans les 24 heures par poste ou peuvent être retirées à Neuchâtel, siège de The Merchant & Co.

www.themerchantandco.com

Publicité