David Houlmann est un homme de défi. En septembre dernier, le jeune œnologue originaire de La Chaux-de-Fonds a repris le domaine de l’Hôpital Pourtalès, fleuron de la viticulture neuchâteloise tombé en désuétude. Avec un cahier des charges ambitieux: redynamiser l’institution tout en maintenant la tradition de la vente aux enchères publiques qui remontre à 1827.

Epaulé par son épouse Laure, designer de profession, David Houlmann a du travail plein les bras. Il suit la construction d’un petit chai à barrique et d’une salle de réception, au nord de la cave de Cressier. Il apprend à connaître ses 10,5 ha de vignes – pour sa première vendange, il a vinifié toutes ses parcelles séparément. Et, c’est sans doute le défi le plus difficile, il cherche la recette pour redynamiser les enchères, chaque troisième lundi de février. Ces dernières années, c’est devenu un rendez-vous prisé de grossistes qui profitent de l’occasion pour acheter du vin à prix plancher. Une triste évolution: il y a vingt ans, elles constituaient la référence pour les autres domaines du canton.

Le vigneron réserve désormais 20% de la production pour la vente directe. Dans le millésime 2011, il propose notamment un très bel Œil-de-Perdrix (rosé de pinot noir), médaillé d’or à la sélection des vins neuchâtelois 2012. Sa robe est d’une belle couleur saumon soutenue. Le nez est expressif, avec des arômes de baies mûres (framboise) et une fine note épicée. La bouche présente une belle ampleur, avec une texture crémeuse et un fruit éclatant jusqu’en finale. Un (petit) bémol: l’acidité moyenne impose de boire le vin assez frais, ce qui est de toute façon sa vocation. Idéal pour l’apéritif ou pour accompagner une terrine de poisson.

Le domaine de l’Hôpital Pourtalès propose cinq vins, tous emblématiques du terroir neuchâtelois.

Tous sont élevés dans des foudres de bois, certains âgés de plus d’un siècle. Dans les blancs, deux chasselas – dont un très joli non-filtré – et un chardonnay. Le pinot noir est le seul cépage rouge. Le millésime 2011 n’est pas encore en bouteille.

Où l’acheter? Domaine de l’Hôpital Pourtalès, rue de Troub 17, 2088 Cressier. Tél. 032 757 26 49. www.domainepourtales.ch (en travaux). Prix: 15,10 francs