Aller au contenu principal
Encore 1/5 articles gratuits à lire
Le paddle, le surf à la rame.
© (DR)

Les objets en vacances

Le paddle, le surf à la rame

Ces objets ont été inventés pour nous aider à survivre en plein air. Mais qui sont nos compagnons de la belle saison? Une chronique pour l’été

C’est sûr que vous ne verrez jamais sur le Léman ces rouleaux de 35 mètres qui font triper les surfeurs de Nazaré. Depuis quelques années, l’alternative à la glisse de l’extrême en eau douce, c’est le paddle. Alors oui, bien sûr, pour les sensations fortes, vous pourrez toujours repasser. Reste que ramer debout sur une grosse planche, paumé au milieu du lac avec sa pagaie, apporte son lot de communication cool avec la nature.

Comme souvent avec ce genre de loisir aquatique, ses origines sont à chercher du côté de la monarchie hawaïenne. Au XVIe siècle, les rois de l’île avaient ainsi pour habitude de flâner à travers leurs lagons juchés sur des troncs d’arbre. Dans les années 1940, le champion de natation et père du surf moderne Duke Kahanamoku popularise l’idée. Mais face au spectacle du surf qui danse avec les vagues, le paddle rame pour attirer des adhérents. Il lui faudra attendre le boom récent du sport tranquille et cette recherche de paix intérieure qu’a soudain l’humain face aux éléments pour que la planche pépère se lance à l’eau. Avec un succès grandissant, à voir les cohortes de ses adeptes, toujours plus nombreux à fendre les flots chaque été.

L’objet existe en deux modèles, soit rigide, soit gonflable, version plus pratique au niveau de l’encombrement vu qu’un paddle en dur peut quand même mesurer jusqu’à 6,5 mètres. Autant dire une piste de porte-avion qui permet toutes les audaces. Comme s’adonner à la pêche et même au yoga, histoire de mettre à l’épreuve sa zénitude en équilibre instable.


Les précédentes chroniques: l'intégrale

Publicité
Publicité

La dernière vidéo lifestyle

Les secrets d'un dressing minimaliste

«Moins, c'est mieux», y compris dans sa garde-robe. En collaboration avec responsables.ch, la blogueuse et auteure de «Fashion mais pas victime» Mélanie Blanc vous donne ses conseils pour acheter modérément et rester branché.

Les secrets d'un dressing minimaliste

n/a