Un bon produit, un plat de saveurs: retrouvez nos recettes

Variété voisine du chou chinois, le pak choï n’a, lui, pas perdu son nom d’origine. C’est donc sans traduction, et prononcé aussi bien qu’on le peut, qu’on le réclame au-dessus des stands du marché ce printemps. Cultivé depuis quelques années sur les terres romandes et disponible à la vente entre avril et novembre, on le trouve en revanche sur les étals des supermarchés toute l’année.