Aller au contenu principal
Encore 1/5 articles gratuits à lire
Le seul hôtel d'Europe bâti sur pilotis.

Un jour, une idée

Le Palafitte de Neuchâtel se refait une beauté sur ses pilotis

L’hôtel hérité d’Expo.02 vient de repenser ses 40 pavillons et son «deck», qui s’animera tout l’été. Place au luxe contemporain, au barbecue pieds dans l’eau et au «paddle»

Il était temps que les tons changent… Car le décor rouge acier brossé-résine tissée datant de la construction du Palafitte au début des années 2000 n’était plus au goût des nuits contemporaines. Une nouvelle vague – de bleu, de gris et de vert ciment – a donc joyeusement déferlé sur les quarante pavillons de cet unique hôtel suisse construit sur l’eau. L’occasion de passer quelques heures dans les vastes suites face aux voiliers qui fendent l’horizon en silence. De se prélasser entre bronzage sur la terrasse reliée au lac par une échelle et se reposer au son des clapotis à travers la moustiquaire qui recouvre la baie vitrée grande ouverte. Beau.

Autre changement, sous l’impulsion du nouveau directeur, Yves Chavaillaz: un ponton provisoire et des fauteuils flottants dessinés par Sacha Landolt, le neveu des propriétaires, ont été installés pour varier les plaisirs des baigneurs et faciliter l’amarrage des bateaux visiteurs. Des paddles et des canoës sont prêtés aux clients, y compris ceux qui viennent simplement prendre un verre au bar installé sur le deck, à un pas du lac. C’est sur cette longue allée de bois, en contrebas de la terrasse du restaurant, que sont dressées toutes les tables deux jeudis soirs par mois jusqu’à la fin de septembre pour des barbecues (92.– par personne).

«Tout comme les brunchs dominicaux, ces grillades ponctuelles sont pensées pour inscrire le Palafitte dans une dynamique locale et faire profiter la clientèle extérieure, même lointaine, notamment grâce à un service de navette entre l’hôtel et la gare», explique le maître des lieux, également à la tête du Château d’Ouchy et de l’Hôtel d’Angleterre & Résidence à Lausanne. La carte du restaurant repris par le chef David Sauvignet l’an dernier participe aussi à l’ancrage dans le grand bleu, avec ses quenelles de brochet soufflées à la fleur de courgette (selon arrivage frais du lac), sa coleslaw de perches fumées ou encore sa bisque de langoustine à la crème de Gruyère.

Hôtel Palafitte, 2, rte des Gouttes-d’Or, Neuchâtel, tél. 032 723 02 02, www.palafitte.ch

Publicité
Publicité

La dernière vidéo lifestyle

Les secrets d'un dressing minimaliste

«Moins, c'est mieux», y compris dans sa garde-robe. En collaboration avec responsables.ch, la blogueuse et auteure de «Fashion mais pas victime» Mélanie Blanc vous donne ses conseils pour acheter modérément et rester branché.

Les secrets d'un dressing minimaliste

n/a