UN jour, une idée

Ma perceuse est à louer sur Internet, pour le bien de tous

Les Romands ont désormais une plateforme, Tryngo, qui invite les utilisateurs à mettre à disposition des autres ce qu’ils possèdent et piocher ce dont ils ont besoin pour modifier, à long terme, les habitudes de consommation

Un jour, une idée

Ma perceuse est à louer sur Internet, pour le bien de tous

Une fendeuse de bûches, une caméra Go Pro Hero ou une trottinette pour enfant à louer contre une modique somme, une heure, une journée, une semaine ou un mois... L’idée n’est pas nouvelle, mais les Romands ont désormais leur plateforme. Lancé en mai dernier, le site internet Tryngo invite les utilisateurs à mettre à disposition des autres ce qu’ils possèdent et piocher ce dont ils ont besoin pour modifier, à long terme, les habitudes de consommation. Une sorte de nuage de biens et de services à sélectionner selon le principe de la géolocalisation pour trouver ce qu’on veut dans un rayon de cinq kilomètres...

Adapté en cinq langues, il comprend quatre catégories: objets, services, espaces et activités. «80% des biens que l’on possède sont utilisés moins d’une fois par mois. Pour les produire, nous creusons dans le capital de la planète non renouvelable», relaye Umer Ali, informaticien. Convaincu que le principe d’échange des ressources, basé sur l’économie circulaire, fait sens dans un tel contexte, il a mis fin à sa carrière après avoir travaillé à l’ONU et dans diverses multinationales pour monter ce projet. «Selon mes calculs, une perceuse qui coûte entre 100 et 150 francs est utilisée pour percer une vingtaine de trous dans une maison. Ça fait en moyenne 7 fr. 50 le trou. Avec cinq appareils, on couvrirait les besoins de milliers de familles», illustre le fondateur.

Si pour l’heure, quelque 250 membres sont inscrits, sans campagne de publicité, l’objectif est d’atteindre 1500 utilisateurs en Suisse romande avant la fin de l’année pour plus de 1000 ressources partagées. Le site prélève une commission de 12% sur chaque transaction, mais reverse 5% de ses revenus pour aider les communautés dans le besoin et prévoit de devenir partenaire d’organisations à but non lucratif qui travaillent sur le terrain pour allonger cette chaîne de joyeux réseautage. www.tryngo.com

Publicité