Aller au contenu principal
Encore 1/5 articles gratuits à lire
Laura Vourc’h, patronne de la boutique Granola. 
© Eddy Mottaz

Boire et manger

Les petites graines qui montent

Adulé par les foodies du monde entier soucieux de revenir vers une certaine forme de naturel, le granola est-il réellement une alternative matinale incontournable, aux bienfaits indiscutables, ou tout simplement un usurpateur «healthy»?

Aux côtés du chou kale, de l’avocado-toast et du smoothie, le granola est ce qui se fait de mieux en matière de dernières tendances culinaires. Au point que ce mélange de graines est en passe de rendre obsolète le traditionnel café-croissant. La preuve? Faites défiler les 1,9 million de publications répertoriées sur Instagram (#granola) pour vous sentir instantanément apaisés par la vision de bols remplis de céréales sur fond pastel et de rondelles de banane militairement alignées.

Marketing et puissance industrielle

Inspirée de l’Australie, inventée aux Etats-Unis, cette approche du petit déjeuner est devenue très populaire grâce au marketing et à la puissance industrielle. Les géants de l’agroalimentaire ont flairé le bon filon en saturant le mélange de sucre ou de divers types de sirop. A l’heure où le granola s’industrialise, quelques irréductibles cherchent à délivrer un message honnête sur un aliment tout simple.

Malgré ses origines bretonnes, Laura Vourc’h est un pur produit genevois parti étudier à New York, Paris, Barcelone et Londres. Son master en management et marketing de luxe en poche, elle a d’abord aidé des start-up à se développer et à réaliser leurs projets. Avant de lancer le sien. «La boutique Granola est un concentré de ce qui m’a plu lors de mes voyages. C’est un espace de vie à mon image. Mon melting-pot à moi», raconte la jeune femme, qui ambitionne de privilégier les aliments entiers, sans aucune transformation, qui nourrissent sainement le corps et l’esprit. «Je respecte les intolérances à quelques produits mais la philosophie qui consiste à en bannir un certain nombre ne me correspond pas.»

Préparé avec soin, un granola maison est plus sain que sa version industrielle

Dimitrios Samaras, médecin, spécialiste en nutrition

Mais au fait, le granola c’est quoi? Un mélange de graines dorées au four, de l’orge, de l’avoine, des amandes ou encore des noisettes qui servent de base à une multitude de combinaisons. Certains rajoutent ensuite du miel et de la noix de coco râpée, d’autres du sirop d’érable et des fruits secs. Laura mixe grossièrement les amandes et les noisettes qu’elle mélange à de l’avoine et de l’orge, puis passe le tout 45 minutes au four en remuant toutes les 15 minutes. Servi avec un pudding de graines de chia fait maison et le tour est joué.

Ce n’est qu’après avoir goûté et plongé sa cuillère dans ce méli-mélo croquant que l’on comprend l’engouement pour ce cocktail explosif et énergisant, aussi gourmand que réconfortant. Mais tout cela est-il vraiment sain? Pour Dimitrios Samaras, médecin consultant aux HUG, spécialiste en nutrition et auteur du livre Ma Cuillère intelligente (Favre), ce n’est pas une histoire tranchée entre ce qui est mal et ce qui est bien.

«Si l’on compare un pain au chocolat et un bol de granola, il est certain que le granola est meilleur pour la santé. Si l’on compare une préparation industrielle et un mélange préparé avec soin, assorti d’un yaourt nature, de fruits de saison et de graines de lin ou de chia, cette composition matinale reste de loin la plus efficace.»

A la mode paléolithique

De son côté, Philippe Thirot, de l’épicerie bio Le Marché de vie à Genève, constate que la consommation des petites graines a quintuplé en à peine un an, poussée par la mode paléolithique, ce régime censé se rapprocher de celui des hommes d’avant l’apparition de l’agriculture et de l’élevage. «Nous vendons du granola de type paléo sans blé et donc sans gluten, explique l’épicier. Plus digeste, il reste un produit avec de bons hydrates de carbone, de bons fruits secs; il contient du sucre de fleur de coco avec un indice glycémique bas et beaucoup de minéraux.» A chacun sa façon de casser la graine.


A déguster

Granola, 15, rue Adrien-Lachenal, Genève, 022 736 55 28, www.granola-geneva.com

Le Marché de vie, 25, rue des Eaux-Vives, Genève, 022 735 44 34, www.lemarchedevie.ch

A consulter

Le blog d’Edouard Amoiel, www.crazy-4-food.com

Publicité
Publicité

La dernière vidéo lifestyle

Les secrets d'un dressing minimaliste

«Moins, c'est mieux», y compris dans sa garde-robe. En collaboration avec responsables.ch, la blogueuse et auteure de «Fashion mais pas victime» Mélanie Blanc vous donne ses conseils pour acheter modérément et rester branché.

Les secrets d'un dressing minimaliste

n/a